En fin de semaine, les allées du club de golf du Vieux-Lennox serviront à nouveau de base pour le déroulement d’une importante compétition de ski de fond, les Championnats canadiens de l’Est, de même que les coupes Québec #3 et Ontario #4.

Sherbrooke sera ski de fond

Ce sont plus de 400 athlètes en ski de fond qui accapareront les pistes aménagées au Club de golf du Vieux-Lennox, de vendredi à dimanche, pour la présentation du Championnat canadien de l’Est et des Coupes Québec #3 et Ontario #4.

C’est la troisième année que l’Université Bishop’s accueille ces compétitions nationales qui rassemblent l’élite du ski de fond canadien.

Et si les fondeurs ont dû affronter les caprices de Dame nature l’an passé, il appert que ce sera probablement la même chose cette fin de semaine, puisque de bonnes précipitations de neige et des froids importants sont sur les radars météo pour la fin de semaine.

La journée de vendredi sera consacrée aux sprints en style libre. Une course de distance en style classique, avec départs individuels, monopolisera la journée de samedi. Enfin, le dimanche, une poursuite en style libre est au menu.

Cette compétition est organisée conjointement par le Club de ski de fond Orford et l’Université Bishop’s. Ce sera donc la troisième année que cette course à la sanction FIS (Fédération internationale de ski) se déroule sur le territoire sherbrookois, les pistes du mont Orford ne pouvant rencontrer les exigences de la FIS.

« C’est une compétition différente de celle de l’an dernier, alors que nous avions accueilli des épreuves de la série Haywood NorAm, la série nationale de sprint Altagas, la Coupe Québec Subaru, une sélection pour les Championnats mondiaux séniors et une sélection de la délégation québécoise pour les Jeux du Canada. Pour les athlètes, une participation et une bonne performance aux Championnats canadiens de l’Est leur permet d’amasser des points au classement FIS. Et puisqu’il n’y a que trois centres au Québec à offrir des courses sanctionnées par la FIS, Sherboroke devient une épreuve difficile à contourner », a indiqué Jean Pinard, vice-président communications au Club de ski de fond Orford.

Les préparatifs vont bon train depuis plusieurs jours déjà afin d’accueillir les athlètes.

« On a fait de la neige artificielle pendant deux semaines, alors les prévisions de précipitation de neige sont les bienvenues! La FIS est passée, nous a fait quelques recommandations. On a également un peu changé la configuration de la piste afin que les corridors de départ et d’arrivée soient un à côté de l’autre. Sinon, il y a toujours une pente de 30 degrés sur la piste. C’est un point stratégique de la course et c’est là que ça va se gagner ou se perdre », a poursuivi M. Pinard.

Ce sont finalement des athlètes provenant du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse ainsi que la Saskatchewan, qui seront présents.

Notons la présence de Nicolas Beaulieu, d’Orford et de cinq athlètes provenant du Centre national d’entraînement Pierre Harvey, dont Antoine Brian, qui sera à surveiller au sprint, ainsi qu’Olivier Hamel et Tove Halvorsen, chez les femmes.

Plus d’une centaine de bénévoles sont requis pour le bon fonctionnement de l’événement, qui se déroule sous la férule de René Pomerleau.

Aussi, l’organisation suggère aux spectateurs de se stationner dans les espaces réservés près du centre sportif de l’Université Bishop’s. Le stationnement y sera gratuit pour la fin de semaine.