L’équipe de recherche entourant le projet De l’observation de la Terre à distance aux services d’information décisionnelle (DOTS) est menée par le professeur en géomatique appliquée de l’Université de Sherbrooke, Kalifa Goïta
L’équipe de recherche entourant le projet De l’observation de la Terre à distance aux services d’information décisionnelle (DOTS) est menée par le professeur en géomatique appliquée de l’Université de Sherbrooke, Kalifa Goïta

1,65M$ pour un projet de recherche à l’UdeS

Lilia Gaulin
Lilia Gaulin
La Tribune
Le projet De l’observation de la Terre à distance aux services d’information décisionnelle (DOTS) de l’Université de Sherbrooke pourra compter sur une subvention de 1,65M$ provenant du Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada dans le cadre du Programme de formation orienté vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER).

L’équipe de recherche entourant ce projet est menée par le professeur en géomatique appliquée de l’UdeS, Kalifa Goïta. Cette subvention permettra à l’équipe de recherche ainsi qu’à ses partenaires d’améliorer l’employabilité des étudiants formés dans le domaine de l’observation de la Terre (télédétection) à l’UdeS, mais aussi dans les autres universités canadiennes. Le DOTS permettra également de pallier un manque de ressources concernant le traitement et l’analyse des données observées. 

Au total, une vingtaine d’entreprises participent au projet dans l’optique de fournir une expertise ou un milieu de stage. Concrètement, le projet permettra à 180 étudiants de renforcer leurs compétences professionnelles. De plus, 80 stages seront disponibles en milieu pratique. Ils seront offerts à partir de la 2e année.

« Nous avons de très beaux partenariats avec le milieu professionnel, ce qui permet un partage d’expertise bénéfique à nos étudiantes et à nos étudiants en recherche. Nous souhaitons professionnaliser notre recherche et le faire selon les plus hauts standards, afin de bonifier le marché de l’emploi avec des professionnels qui ont une vision globale de la discipline », mentionne par voie de communiqué le professeur et vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’UdeS, Jean-Pierre Perreault. 

Des ateliers seront également offerts chaque année, et ce, jusqu’en 6e année. Des bourses seront remises aux 2e et 3e cycle ainsi qu’au niveau postdoctoral.

Le Centre d’applications et de recherche en télédétection de l’UdeS occupera une place centrale du projet alors qu’il en assurera le leadership. 

Le projet DOTS débutera en septembre 2020.