Zone

Qui sont les gens de la forêt?

MATANE — Au Québec, près de 60 000 emplois directs découlent des métiers de la forêt et du bois. En y additionnant les emplois indirects et ceux du domaine récréotouristique, tout comme ceux liés à l’exploitation de produits forestiers non ligneux, ce nombre grimpe à 120 000. Mais, qui sont ces gens de la forêt?

Pour la vice-doyenne aux études de la faculté de foresterie, géographie et géomatique de l’Université Laval, les travailleurs d’usine font eux aussi partie des gens de la forêt, au même titre que ceux qui approvisionnent ces usines. Selon Nancy Gélinas, les communautés autochtones qui vivent dans les zones forestières sont également des gens de la forêt.

Zone Hommage aux meilleurs

Le feu sacré d’un pompier

SAGUENAY — Après une vie passée à éteindre les feux, un pompier de Saguenay garde bien vivante la flamme qui l’anime depuis toujours grâce à une initiative unique qui réchauffe le coeur de milliers d’enfants du Saguenay–Lac-Saint-Jean à l’approche de la période des Fêtes.

Même s’il vient tout juste d’accrocher son casque de pompier pour de bon, Mario Gagnon continue de porter plusieurs chapeaux à Saguenay, où il s’est forgé au fil des années une réputation pour sa grande implication sociale.

Zone Une forêt à connaître

Sacrifier un arbre pour sauver la forêt

MATANE – Certains groupes de citoyens et d’environnementalistes dénoncent les coupes forestières et leur impact sur les paysages. Pourtant, il y a plusieurs avantages à réaliser des activités sylvicoles, estiment des experts.

«On ne peut pas sauver un arbre, mais on peut sauver la forêt», lance le directeur général de la Coopérative Terra-Bois, Pierre Baril.

«Notre rôle, c’est d’améliorer les arbres en les sélectionnant, en prélevant les moins bons sujets pour que la génétique des meilleurs qui restent se régénère et pour avoir une diversité d’essences.»

Des écologistes croient de plus en plus que la récolte de bois et la plantation d’espèces mieux adaptées aux conditions climatiques et environnementales sont à préconiser pour le maintien d’une forêt en santé.

«Couper des arbres, ce n’est pas seulement bon pour les usines, indique le directeur général de la Fédération des producteurs forestiers du Québec, Marc-André Côté. C’est bon aussi pour l’environnement.»

+

LA FORÊT PRIVÉE EN CHIFFRES

16%

de la forêt productive du Québec

134 000

propriétaires de forêts et de boisés privés au Québec

51%

ont acquis leur lot boisé d’un membre de la famille

92%

détiennent un lot boisé pour le plaisir

74%

des propriétaires d’un lot boisé comptent le donner en héritage

40 hectares

superficie moyenne des forêts privées

Zone une forêt à connaître

Pour une gestion responsable de la forêt (3e de 5)

Les forêts représentent presque la moitié de la superficie totale du Québec. Toutefois, cette ressource majeure de l’économie est mal connue.

Quel est l’état des lieux aujourd’hui? Comment fait-on l’exploitation raisonnable et contrôlée, l’aménagement, le reboisement, la protection de la forêt? Comment fait-on le point sur la question actuelle de la main-d’œuvre, sans oublier les efforts investis dans la recherche et l’innovation?

Dans cette série, le Groupe Capitales Médias aborde ces questions. Prochain rendez-vous : le 17 novembre