Reconnu à titre de centre collégial de transfert de technologie affilié au Cégep de Rimouski, le SEREX compte 16 employés qui s'activent autour de quatre champs d'intervention: transformation du bois, chimie durable, biomasse énergie et écoconstruction.

SEREX: la science au service de la transformation des produits forestiers

MATANE – Outre les nombreuses utilisations que le bois peut suggérer, le Service de recherche et d'expertise en transformation des produits forestiers (SEREX) situé à Amqui, dans la Matapédia, dépasse les barrières de ce que peut offrir la ressource en proposant des solutions innovantes à l'industrie forestière.

Reconnu à titre de centre collégial de transfert de technologie affilié au Cégep de Rimouski, le SEREX compte 16 employés qui s'activent autour de quatre champs d'intervention: transformation du bois, chimie durable, biomasse énergie et écoconstruction.

Dans la transformation du bois, ce champ touche le séchage ainsi que le traitement du bois pour la préservation et la fabrication de panneaux composites. «Ce qu'on appelle la chimie durable consiste à savoir comment utiliser les molécules dérivées du bois pour en faire des produits chimiques plus écologiques et plus verts», explique le directeur scientifique, Papa Diouf.

Comment utiliser le bois comme source d'énergie? Voilà une autre sphère qui préoccupe les scientifiques et les techniciens du secteur de la biomasse. «On travaille beaucoup sur tout ce qui est combustion et chaleur en utilisant la biomasse forestière», mentionne M. Diouf. Puis, comment maximiser l'utilisation du bois dans l'enveloppe du bâtiment, voilà l'éternelle question servant de prémisse aux travaux du domaine de l'écoconstruction. «Ça touche le développement de nouveaux produits qui peuvent être intégrés dans le bâtiment, notamment les isolants et tout ce qui est relatif à la qualité de l'air que peut fournir un bâtiment», décrit le directeur scientifique du SEREX.