Des dates importantes

L'histoire des REER en quelques dates.

1957

Le gouvernement fédéral crée le REER, appelé à l’époque «rente de retraite enregistrée». La limite des contributions est alors de 10 % du revenu de l’année, pour un maximum de 2500 $. Si une personne ne cotise pas, elle perd ses droits pour cette année-là.

1968

Première année pour laquelle des données sur les cotisations au REER sont disponibles. À l’époque, on dénombre 172 000 cotisants d’un océan à l’autre.

1974

Introduction du REER de conjoint, destiné à permettre l’imposition des retraits de la part du conjoint qui gagne le moins.

1978

Lancement du fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) afin d’éviter aux particuliers de devoir liquider leur REER d’un seul coup ou d’en utiliser le produit pour constituer une rente.

1990

Augmentation de la limite des cotisations à 18 % des revenus de l’année précédente ; le maximum atteint ainsi 11 500 $. Changement dans la règle sur les droits de cotisations inutilisés, ce qui permet aux particuliers de reporter leurs droits de cotisation inutilisés dans un délai de sept ans.

1992

Création du régime d’accession à la propriété (RAP) afin d’aider les contribuables à accéder à la propriété en utilisant les fonds de leur REER.

1996

Indexation de la limite des cotisations ; introduction du facteur d’équivalence ; élimination de la limite de sept ans pour les droits de cotisation inutilisés.

1999

Instauration du régime d’encouragement à l’éducation permanente.

2005

Abolition de la limite qui empêchait les investisseurs d’investir plus de 30 % du contenu de leur REER à l’étranger.

2007

L’âge auquel les épargnants doivent convertir leur REER en FERR ou en rente passe de 69 à 71 ans.

2009

Le plafond du RAP passe de 20 000 à 25 000 $ par personne. Un couple peut donc prélever 50 000 $ dans son REER pour financer l’achat de sa première maison.

2014

Le Québec implante les régimes volontaires d’épargne-retraite (RVER) obligatoires pour les entreprises qui n’offrent pas de régime de retraite. Au 31 décembre 2017, toutes les entreprises devaient avoir soit un régime de retraite collectif ou une autre forme d’épargne.

Près de six millions de Canadiens cotisent au REER pour un montant total de 38,6 G $.

2019

La Régie des Rentes augmentera la cotisation pour assurer la pérennité du régime.

Sources : Statistique Canada, Placements Mackenzie, Groupe Investors. Régie des rentes du Québec, Archives Assemblée Nationale.