Un avion de la compagnie Air Canada Rouge décolle de la piste 24-gauche a l’aéroport Montreal-Trudeau.

Comment devenir pilote

Historiquement, il y a les trois parcours populaires pour devenir pilote que Dany Gagnon, de Chrono Aviation illustre ainsi.

D’abord, il y a l’armée qui évalue ses candidats et qui les forme selon ses besoins. L’avantage est la formation gratuite suivie d’un engagement d’un certain nombre d’années dans les forces armées canadiennes.

Dans le secteur public, il a le cégep de Chicoutimi qui accueille une quarantaine de candidats par année dans les quelque 400 demandes annuelles. (Voir le texte sur le centre de formation en aéronautique)

Les écoles privées pour les cours de pilote privé (environ 12 000 $), ou la licence de pilote professionnel (entre 42 000 $ et 48 000 $) qui permet d’être rémunéré comme pilote. 

Pour travailler dans de grandes entreprises comme Air Canada, Air Transat ou Sunwing, il faut obtenir la licence de pilote de ligne ou ATPL (Airline Transport Pilot Licence) qui comporte deux examens théoriques additionnels et avoir accumulé au moins 1500 heures avant l’examen.

Parmi les obligations les cours portent sur la météo, les règlements aériens du Canada et de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale), la navigation et les volets techniques pour les appareils. Et pour chaque appareil, il faut une formation additionnelle même si cela fait 20 ans que la personne est pilote. 

«C’est de la formation continue pour maintenir ses compétences», souligne Dany Gagnon. «Le pilote n’apprend pas à piloter, mais ce n’est pas comme conduire une nouvelle auto. Chaque avion est différent. Les systèmes électroniques sont propres à chaque type d’appareil. Chaque constructeur à ses particularités, notamment pour les listes de vérification en cas de problème.»

Un jeune pilote qui commence pourrait gagner entre 40 000 $ et 60 000 $ dans les premières années. Quelques années plus tard, en passant dans les girons des grands transporteurs son salaire pourrait facilement atteindre les 200 000 $ et même 300 000 $ comme commandant plus tard dans sa carrière.