Le maire d’Asbestos Hugues Grimard est fier du progrès effectué par la municipalité.

Innover pour attirer

Le maire Hugues Grimard souhaite que la ville d’Asbestos se démarque des autres municipalités de la province afin d’attirer de nouveaux résidents.

La plus grande municipalité de la MRC des Sources a franchi un nouveau cap dans les derniers mois. Elle a réussi à surmonter les années plus difficiles dans le secteur économique. Plusieurs nouvelles entreprises sont venues s’installer sur son territoire. 

« On sent la fierté des gens. Ils ont confiance en notre économie. On a relevé le défi économique que le gouvernement péquiste nous avait donné. Nous avons diversifié notre économie. On ne fait plus de promotion pour attirer les entreprises, elles viennent d’elles-mêmes et c’est super intéressant », mentionne le maire d’Asbestos, Hugues Grimard. 

Le défi de la pénurie de main-d’œuvre répandue dans tout le Québec prend une autre dimension à Asbestos. « La question des emplois ici est différente d’ailleurs au Québec. On doit faire face à la pénurie de main-d’œuvre, à la relève d’entreprises et aux nouveaux postes à combler. En raison de tous ces facteurs combinés, il faut vraiment que notre ville se distingue des autres pour pouvoir la mettre en valeur », souligne M. Grimard. 

Au cours des prochaines années, l’administration de la Ville désire attirer de nouveaux citoyens. « On a vendu notre parc industriel, maintenant il faut être en mesure de vendre nos développements domiciliaires », fait valoir le maire en soulignant que la Ville d’Asbestos et la MRC des Sources souhaitent se doter d’une vision commune pour convaincre les gens d’emménager sur leur territoire. 

Hugues Grimard explique que la municipalité devait pour ce faire miser sur ses forces. « On est peut-être un peu plus loin, mais nous n’avons pas de trafic. On n’a pas de cinéma, mais dans un délai d’environ 40 minutes, les gens peuvent être à Sherbrooke, Drummondville ou Victoriaville. On doit vendre nos différences », croit le maire. 

Après des années de dévaluation, le coût des maisons a augmenté au cours des dernières années. « Les gens ont confiance en l’avenir. Je peux même dire à la population qu’il est temps d’investir à Asbestos. S’ils veulent faire de l’argent, c’est le temps d’investir chez nous. » 

Selon les données de la Chambre immobilière de l’Estrie et Centris, le prix médian pour une propriété unifamiliale à Asbestos a augmenté de quatre pour cent au cumul des quatre derniers trimestres. 

La municipalité d’Asbestos est en train de mettre sur pied un plan pour ajouter des infrastructures et des services nécessaires afin d’accueillir de nouveaux résidents. « Il faut réussir à garder les nouveaux arrivants. Je veux qu’ils soient fiers de leur ville », insiste-t-il. 

Selon Hugues Grimard, c’est toute la population d’Asbestos qui œuvre présentement au dynamisme de la ville.

« Ce n’est pas seulement le maire qui est l’ambassadeur du changement, mais bien l’ensemble des citoyens. Les gens prennent en charge le fait de se développer par eux-mêmes. Ils parlent positivement de la ville. Quand j’étais au secondaire, on avait peur de dire qu’on venait d’Asbestos. Maintenant, on peut affirmer que les gens sont fiers. Ils sont des ambassadeurs du changement », mentionne M. Grimard.