La Tribune
Simon Roberge - Gamer
La Tribune
Simon Roberge - Gamer
De la première séquence sur la station spatiale Ceres jusqu’au duel final contre Mother Brain en passant par le monde volcanique de Norfair ou le combat épique contre Ridley, chaque seconde de <em>Super Metroid</em> est mémorable.
De la première séquence sur la station spatiale Ceres jusqu’au duel final contre Mother Brain en passant par le monde volcanique de Norfair ou le combat épique contre Ridley, chaque seconde de <em>Super Metroid</em> est mémorable.

La série Metroid en deux temps

CHRONIQUE / Je suis un peu trop jeune pour avoir connu le premier Metroid sur NES. Je n’ai donc pas vécu la révélation que le héros du jeu... est en fait une héroïne. Il s’agit pour plusieurs de la meilleure fin de l’histoire des jeux vidéo. On s’entend qu’elle serait assez traditionnelle selon les standards d’aujourd’hui, mais en 1986, c’est tout un choc d’apprendre que le personnage qui vient de se frayer un chemin à travers une horde d’extraterrestres est une femme.