D’ici peu, le gros de la croissance de la grappe sera terminé lorsque la rafle (le squelette de la grappe) aura fini d’allonger et que les baies auront grossi jusqu’à se toucher, ne laissant ainsi aucun espace entre elles.

Opération écimage

Penedès 2016, Tuvi (or not to be), Sumarroca

15,35 $ •  13574687 •  12,5 % •  < 1,2 g •  l • Vinification vegan

Penedès 2016, Tuvi (or not to be), Sumarroca
15,35 $ •  13574687 •  12,5 % •  < 1,2 g •  l • Vinification vegan

Curieux assemblage de xarel-lo (prononcer charel-lo en Catalan), gewurztraminer, viognier et riesling produit au sud de Barcelone. (D’ailleurs, pour la référence à Hamlet, « v » se prononce « b » en Catalan.) Avec une telle composition, on a droit à un blanc méditerranéen aux accents de pêches et d’écorces d’oranges, rehaussées d’une pointe de noisettes. Sur le palais, l’acidité est moyenne. Gardez-vous de tirer des conclusions trop hâtives, car la bouche est parfaitement sèche. Voilà une aubaine résolument tropicale et estivale! En conversion bio.


Prosecco Conegliano Valdobbiadene, 1924, Carpenè Malvolti

29,80 $ •  13971519 •  11 % •  6,8 g/l

Prosecco Conegliano Valdobbiadene, 1924, Carpenè Malvolti
29,80 $ •  13971519 •  11 % •  6,8 g/l

Celle qui soufflait l’an dernier sa 150e bougie s’est offert pour l’occasion une toute nouvelle cuvée : le 1924 Prosecco. La maison Carpenè Malvolti lance ainsi un clin d’œil historique à l’année durant laquelle elle a été la première à introduire l’appellation prosecco. Son mousseux alors dénommé « Prosecco Amabile de Colli di Conegliano », était alors le tout premier produit viticole résultant d’un assemblage de 90 % de glera et 10 % d’autres raisins blancs issus de Trévise, de vignes plantées sur les collines italiennes de la DOCG prosecco conegliano valdobbiadene.  

Cette version 2.0 qui, similaire en tout point au vin d’origine — semblerait-il — possède un nez discret de fleurs blanches. La bulle fine et crémeuse. Un brut incroyablement digeste pour faire l’apéro avec les antipasti.


Tavel 2018, Vieilles Vignes, Tardieu-Laurent

24,95 $ •  13199274  •  14 % •  3,6 g/l •  BIO, Vinification vegan

Tavel 2018, Vieilles Vignes, Tardieu-Laurent
24,95 $ •  13199274  •  14 % •  3,6 g/l •  BIO, Vinification vegan

Millésime après millésime, ce rosé me fait toujours autant saliver. En dégustant récemment à l’aveugle le 2016, j’aurais juré être face à un riesling pourvu de mini-tanins! Les syrah, grenache et cinsault jouaient alors sur d’alléchantes notes de fraises et d’hydrocarbures. Un rosé bio plein, galbé et complexe qui donne matière à réflexion. Chouette en compagnie d’une salade de tomates et basilic arrosée d’un filet d’huile d’olive et de fleur de sel.

Vigneronne en herbe : semaine 12

Tout l’été, vivez avec moi mes aventures d’apprentie vigneronne au Domaine Bergeville dans les Cantons-de-l’Est!

Poussent, poussent, poussent, les belles grosses vignes, poussent, poussent, poussent, de plus en plus hautes. Miam, miam, miam, j’ai hâte d’en boire! On a beau avoir relevé la vigne déjà plusieurs fois, mais la voilà qu’elle s’allonge et qu’elle retombe jusqu’à toucher la voisine du rang d’à-côté pour former une jolie arche foliée.

Pittoresque, certes, mais peu convenu pour une balade entre les vignes. Du moins, si on souhaite garder tous ses cheveux (ah, les vrilles… dire qu’elles m’ont coûté un toupet il y a 4 ans!). Et que faire quand les pointes s’entremêlent? Comme dirait ma coiffeuse : « on coupe! » En langage de la vigne, on parle d’écimage ou rognage, ce qui consiste à couper la tête de la vigne — son apex — afin d’en contrôler la vigueur. L’exercice vise en fait surtout à forcer la plante à sortir ses entre-cœurs, des rameaux secondaires qui forceront la vigne à renouveler son feuillage, et à compenser pour les vieilles feuilles produisant de moins en moins de photosynthèse, me raconte Marc, le vigneron, de l’autre côté de la vigne pendant le relevage. Ce renouveau aidera la vigne à produire un maximum d’énergie pour le développement du fruit. À partir de maintenant, l’écimage se fera aux deux semaines.

Justement, la grappe entame sa fermeture. En d’autres mots, d’ici peu, le gros de la croissance de la grappe sera terminé lorsque la rafle (le squelette de la grappe) aura fini d’allonger et que les baies auront grossi jusqu’à se toucher, ne laissant ainsi aucun espace entre elles. Toutefois, l’affaire est encore loin d’être ketchup, puisqu’elles sont loin d’avoir atteint leur maturité! Je ne m’y aventurerai pas, mais aux dires du vigneron, à ce stade, les baies encore vertes ont le même goût que la tige. « Dès que la grappe sera bien formée, la vigne passera à la transformation de la baie. Elle consacrera son énergie à développer les pépins, à gonfler les raisins et à les transformer en quelque chose d’intéressant. »