La Tribune
D’abord cantonné au virtuel du Web, le regroupement des amateurs de bières artisanales Je bois local a basculé dans le monde concret pendant la pandémie en ouvrant plusieurs boutiques. «On s’est rendu compte que nos clients voulaient encore des commerces de proximité et pouvoir se faire conseiller sur place» souligne sa porte-parole Catherine Ouellet.
D’abord cantonné au virtuel du Web, le regroupement des amateurs de bières artisanales Je bois local a basculé dans le monde concret pendant la pandémie en ouvrant plusieurs boutiques. «On s’est rendu compte que nos clients voulaient encore des commerces de proximité et pouvoir se faire conseiller sur place» souligne sa porte-parole Catherine Ouellet.

Je bois local passe en mode réel

Olivier Pierson
Olivier Pierson
La Voix de l'Est
D’abord cantonné au virtuel du Web, le regroupement des amateurs de bières artisanales Je bois local a basculé dans le monde concret pendant la pandémie.