Samuel Poulin a été le seul joueur du Phoenix à déjouer Zachary Emond.

Zachary Emond se paie le Phoenix

Zachary Emond a battu le Phoenix à lui seul, vendredi, alors que les Sherbrookois accueillaient les Huskies de Rouyn-Noranda. Les visiteurs sont retournés en Abitibi avec les deux points, forts d’une victoire de 4 à 1.

Comme à son habitude, le Phoenix a bombardé le filet adverse tout au long de la partie. Les Oiseaux ont dominé les Huskies au chapitre des tirs au but. « C’est toujours plus difficile de perdre quand tu as le momentum dans le match, a commenté l’entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien, après la rencontre. On a eu plusieurs chances de marquer. On a été frappé par un gardien de but qui a été hot ce soir. »

L’avantage numérique du Phoenix n’a pas été des plus productifs. L’équipe n’a pas trouvé le fond du filet en quatre occasions. Quant à eux, les Huskies ont touché la cible une fois en quatre avantages numériques.

« On agit trop de mollesse. Lorsqu’on a des problèmes en avantage numérique, il faut redoubler d’ardeur. Ce n’est pas ça qu’on fait présentement. Tout le monde se regarde un petit peu à la place de prendre le leadership. Il faut garder ça le plus simple possible », analyse le grand manitou du Phoenix.

Malgré tout, Stéphane Julien semblait satisfait de la rencontre disputée par ses joueurs. « C’est l’histoire d’un gardien de but. Zachary Emond a été excellent. Je ne peux pas en vouloir à mes joueurs, mais ils ont été plus opportunistes que nous », a-t-il indiqué.

Le match en bref

Ce sont les Sherbrookois qui ont noirci la feuille de pointage les premiers. Après plusieurs secondes à bourdonner dans le territoire ennemi, le jeune Jaxon Bellamy a remis la rondelle devant le filet. Samuel Poulin, qui passait par là, a frappé la rondelle dans les airs pour inscrire son cinquième filet de la saison.

Hugo Roy aurait bien pu doubler l’avance des siens moins d’une minute plus tard, mais Zachary Emond, qui veillait au grain, a sorti la mitaine privant le capitaine du Phoenix d’un but certain.

Rafaël Harvey-Pinard n’a mis que trois minutes pour niveler la marque, faisant une magnifique feinte pour déjouer Reilly Pickard du côté de la mitaine.

Le gardien des Huskies s’est signalé en deuxième période. Ne mordant pas à la feinte gauche-droite de Benjamin Tardif, Zachary Emond a sorti la jambière, privant Tardif de s’inscrire au tableau indicateur.

L’arrêt clé d’Emond a semblé fouetter les Huskies, qui sont immédiatement retournés dans la zone du Phoenix. Alex Beaucage a complété un tic-tac-toe, orchestré par Patrik Hrehorcak et Peter Abbandonato, donnant l’avantage d’un but aux Huskies.

Patrik Hrehorcak a doublé l’avance des siens, en troisième période. Tirant d’un angle impossible, la rondelle a simplement percé Reilly Pickard. Peter Abbandonato a mis le match hors de portée, marquant dans un filet désert à quelques secondes de la fin du match.

Le gardien du Phoenix n’a pas disputé son meilleur match, lui qui a cédé trois fois sur 30 lancers. « Parfois, c’est plus difficile pour un gardien de but lorsqu’il n’est pas occupé, a admis Julien. Le gardien adverse a été meilleur ce soir. »

Le Phoenix sera de retour sur la surface glacée dimanche pour y affronter les Foreurs de Val-d’Or. Le match sera disputé sur le coup de 15 h. Les partisans auront l’occasion de patiner avec les joueurs après le match.