Le coordonnateur offensif Justin Chapdelaine fera confiance à Zach Cloutier (# 12) samedi pour diriger l’attaque du Vert & Or face à McGill.

Zach Cloutier pilotera l’attaque du V&O

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke disputera un autre match important, samedi face à McGill, dans sa quête d’une place pour accéder aux éliminatoires du football universitaire québécois. Et c’est Zach Cloutier qui aura la tâche d’orchestrer l’attaque des Sherbrookois.

Ce dernier est venu en relève à Anthony Robichaud, lors du deuxième quart du match de samedi dernier face aux Stingers de Concordia, alors que l’attaque connaissait toutes sortes de difficultés.

Les Sherbrookois n’avaient alors généré que 38 verges en 15 minutes de jeu, et Robichaud venait tout juste de lancer une huitième interception en trois parties.

Cloutier, lui aussi un quart de première année chez le Vert & Or, a complété 23 de ses 40 passes, pour des gains de 326 verges, une passe de touché, une interception et deux touchés inscrit au sol.

Il a entre autres orchestré la poussée offensive des siens, qui a mené à un touché pour le Vert & Or, alors qu’il ne restait que 30 secondes à faire au match.

En avance 35-34, le Vert & Or a vu les Stingers effectuer une poussée offensive de 60 verges, qui a culminé par le placement victorieux de Bradley James Santos.

Samedi, au Stade Percival-Molson, le Vert & Or (1-3) affrontera McGill (1-3). Sherbrooke a remporté le premier duel, il y a deux semaines, par la marque de 16-14.

Cloutier avait d’ailleurs inscrit le touché de la victoire, et le seul du match pour Sherbrooke, dans les dernières secondes restantes au tableau. Au bris d’égalité, donc, Sherbrooke a l’avance. Pour l’instant.

McGill n’a qu’à remporter le match de samedi, avec un écart de points supérieur à trois, pour avoir l’avantage du bris sur Sherbrooke.

Les Stingers, qui affrontent les Carabins de l’Université de Montréal (4-0) vendredi, ont eu aussi une fiche de 1-3.

Un départ mérité

« Zach sera le partant pour nous samedi. Il l’a mérité grâce à son match contre les Stingers. Il a fait une bonne job. Comme je disais lors du camp d’entraînement, on est chanceux de pouvoir compter sur deux bons quarts », a dit le coordonnateur offensif Justin Chapdelaine.

« J’ai troué que nos deux ou trois premières séries à l’attaque étaient plutôt lentes, alors je voulais changer le rythme un peu. Zach a démontré beaucoup de calme, il nous a permis d’amasser des premiers essais et d’avoir des séquences offensives qui progressaient. »

À l’entraînement mercredi cette semaine, c’est Cloutier qui dirigeait l’attaque de l’équipe, alors que Robichaud n’avait pas revêtu son équipement complet.

« Anthony sera habillé samedi », a dit Chapdelaine.

« Zach a passé deux ans aux États-Unis, où il a appris plein de choses, où il a observé et joué un peu. Quand il est arrivé ici, on a tout de suite remarqué son calme. Ça l’aide à prendre de bonnes décisions. »

« On était content de réussir une séquence qui a mené à un touché, pour nous donner les devants, en fin de match, mais ce qu’on veut vraiment, c’est embarquer sur le terrain, et mettre un genou au sol pour terminer le match. Tranquillement, on progresse vers ça. »

Ce match face à Concordia a permis à l’attaque du Vert & Or de retrouver un peu de confiance. Avant ce duel, l’offensive des Verts n’avait inscrit que deux touchés offensifs.

Au poste de quart, Cloutier pourra compter sur l’apport du porteur de ballon William Tremblay-Harnois, qui est premier au Québec pour le nombre de verges totales par match, soit 147,7. Au sol uniquement, Tremblay-Harnois est 4e avec 206 verges en trois matchs.

Louis-Charles Moisan connaît quant à lui un début de saison productif, avec 25 attrapés pour 279 verges, soit le deuxième meilleur total au Québec, dans ces deux catégories.

Notons en terminant l’excellent travail sur les bottés de précision de Louis Tardif, qui est 8 en 8 en trois parties, alors que Pierre-Alexandre D’Astous maintient une moyenne de 39,7 verges pour ses bottés de dégagement, au troisième rang à égalité au Québec.