Xavier Parent devra attendre le mois de mars avant de revenir au jeu.

Xavier Parent absent contre son ancienne équipe

Après avoir disputé deux saisons complètes avec les Mooseheads, l’attaquant du Phœnix de Sherbrooke Xavier Parent ratera dimanche les retrouvailles avec ses anciens partisans de Halifax. Blessé depuis le 17 novembre, Parent n’a disputé que 27 des 50 parties du Phœnix cette saison dans la LHJMQ, obtenant 19 points.

Parent souhaitait revenir au jeu au mois de février, mais tout indique qu’il devra attendre jusqu’au mois de mars, espérant que sa blessure au haut du corps guérisse rapidement.

« Il a pris part à un premier entraînement complet avec nous ce matin avant notre départ vers Bathurst, a indiqué Stéphane Julien jeudi soir. Il n’est pas complètement rétabli et ne semble pas à cent pour cent sur la glace. Il fait de gros efforts durant les entraînements et on a hâte de le retrouver en pleine forme. »

Vincent Anctil effectuera quant à lui un retour au jeu lors de ce deuxième voyage dans les Maritimes. Après le Titan vendredi, le Phœnix affrontera les Islanders de Charlottetown samedi et les Mooseheads dimanche. Ces derniers ont obtenu en retour de Parent le défenseur recrue Cameron Whynot, qui a obtenu deux buts et cinq passes en 42 parties, en plus de maintenir un différentiel de -31.

« On s’attend à un voyage très difficile physiquement. Ce sera aussi un défi mental. Il faudra bien gérer la fatigue. On a pris congé deux fois cette semaine, lundi et mercredi. Après notre partie à Bathurst, on couchera à Moncton et on repartira vers Charlottetown samedi, pour ensuite rouler jusqu’à Halifax. Chaque fois que l’on sautera dans l’autobus, ce sera pour un voyage d’au moins quatre heures », précise Julien.

Taro Jentzsch devrait toutefois manquer à l’appel dans les Maritimes. Thomas Sigouin sera devant le filet face au Titan et Samuel Hlavaj sera envoyé dans la mêlée à Charlottetown.

Lors du dernier affrontement contre Bathurst, le Phœnix avait vaincu le Titan 10-1 à Sherbrooke.

« Le Titan se défend beaucoup mieux à la maison. Il faudra faire attention à ce match. À Bathurst, les Saguenéens de Chicoutimi avaient connu des difficultés lors de leur dernière visite en gagnant seulement par la marque de 4 à 3 », soutient le pilote sherbrookois.

D’ailleurs, le Phœnix doit une fière chandelle aux Cataractes de Shawinigan, qui ont surpris cette semaine les Sags en ayant le meilleur sur la deuxième équipe de la LHJMQ.

Premier au classement, le Phœnix possède désormais une avance de sept points face à ses plus proches rivaux. En 50 parties, Sherbrooke a obtenu 80 points grâce à un dossier de 38-8-3-1.