William Côté s'est envolé pour la Californie, en compagnie de l'Équipe Québec de vélo de montagne, où il participera aux deux premières courses de la US Cup junior.

William Côté pédale vers le Championnat du monde junior

l y a quelques années, William Côté a eu un choix déchirant à faire : il devait choisir entre le patinage de vitesse courte piste ou le vélo de montagne, deux sports où il excellait. À l'aube de la nouvelle saison de vélo de montagne, et avec comme objectif une participation au Championnat du monde junior qui sera couru début septembre, en Australie, il a choisi de suivre sa passion du vélo.
Il a d'ailleurs été récemment sélectionné par l'équipe nationale junior de vélo de montagne afin de participer à deux semaines de courses en Europe.
Là-bas, il participera à une course de la série Swiss Cup en Autriche et une autre Allemagne.
Mais auparavant, le jeune homme s'envole mercredi à destination de la Californie, en compagnie de l'Équipe Québec de vélo de montagne, afin de participer aux deux premières courses de la US Cup junior. Un voyage prévu du 29 mars au 10 avril.
Ces deux projets ont pour but ultime d'accumuler un bon bagage d'expérience en vue d'une participation au Championnat du monde junior à Cairns, en Australie, le 5 septembre.
Cette année, William Côté en sera à une première année junior et il participera avec l'équipe du Québec à la série Coupe Canada ainsi qu'au championnat canadien, qui se déroulera à Canmore en Alberta. En plus, il participera à plusieurs « Junior Series », dont Bonelli Park en Californie et Windham dans l'État de New York.
« Je pensais bien avoir des chances de faire l'équipe nationale, mais ce n'était pas prévu aussi tôt! Ces deux voyages vont me permettre d'acquérir une très bonne expérience en vue du Championnat du monde, mais aussi pour les deux plus importantes courses de vélo de montagne disputées au Canada, soit à Canmore et à Tremblant, lors de la Coupe Canada et du Championnat canadien », a dit le jeune homme qui fut porte-drapeau pour la délégation de l'Estrie aux Jeux d'été du Québec, en 2016.
« Je vais affronter d'excellents coureurs, sur des circuits et des parcours différents de ce que je connais. Ça va me permettre d'analyser les autres concurrents, d'observer leurs techniques de course. Il y a quand même une bonne part d'adaptation; ici, on fait des départs groupés d'environ une trentaine de cyclistes. En Europe où ailleurs, ça peut alors jusqu'à 120! », a précisé celui qui évoluera en catégorie junior expert.
Quant à son parcours avec l'équipe du Québec en Californie, il s'agit d'une belle occasion d'amasser des points UCI (Union cycliste internationale).
« Je peux ainsi avoir un meilleur classement au niveau canadien, et donc, une meilleure place sur la ligne de départ des courses. En ce sens, le nombre de points est très important; le but est de partir devant le peloton, le plus possible, afin d'éviter les risques de chutes », a précisé l'étudiant de secondaire IV au Séminaire Salésien.
Ces deux voyages nécessitent cependant des fonds importants; voilà pourquoi William Côté a lancé une campagne de sociofinancement « Make a Champ » afin de payer une partie de ses dépenses.
On peut la consulter sur le site www.makeachamp.com et donner un coup de pouce.
« Mon objectif est d'amasser 6500 $. J'encourage les gens à m'aider, même si ce ne sont pas des gros montants, ça aide. »
La saison du club Dalbix s'amorcera quant à elle dès que la neige aura quitté le mont Bellevue.