Week-end partagé pour Coaticook et Sherbrooke

Le Big Bill de Coaticook et les Expos de Sherbrooke ont récolté une fiche d’une victoire et une défaite en ce long congé de la Saint-Jean. Coaticook s’accroche à sa fiche de .500, tandis que les Expos peinent à engranger les victoires.

Les Expos de Sherbrooke ont remporté leur duel contre la jeune équipe du programme ABU U16 vendredi soir à Sherbrooke, mais non sans mal, avec un gain de 6-5.

Cependant, l’équipe dirigée par le joueur et entraîneur Eddie Lantigua s’est inclinée par 8-1 lundi soir, face aux meneurs du classement général de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), les Blue Sox de Thetford Mines.

Brayan Mercedes a lancé tout le match. Ce dernier n’a pas été appuyé par ses bâtons, puisque Sherbrooke n’a frappé que trois coups sûrs dans la défaite, tous réussis en sixième manche.

Sherbrooke occupe toujours le dernier rang de la LBMQ avec une fiche de 4-9. Il visitera Acton Vale vendredi.

Une victoire et une défaite pour le Big Bill

Le Big Bill de Coaticook était en action à deux reprises dimanche, battant le Cactus de Victoriaville par la marque de 6-3 avant de s’incliner par un pointage de 10-2 face aux Blue Sox de Thetford Mines.

Le premier duel du programme double a été l’affaire du lanceur Christopher Sauvé-Gebhardt (4-2), qui était en plein contrôle de ses moyens. Il a lancé un match complet, accordant trois points sur six coups sûrs et aucun but sur balles à ses adversaires.

Les frappeurs du Big Bill ont réussi à désamorcer l’excellent Francis Michel (1-1) du Cactus, marquant trois points en deuxième et deux points en quatrième manche. La défensive coaticookoise a accordé trois points en sixième manche à l’adversaire, mais l’avance a tenu, en route vers une victoire de 6-3. Michael Therrien a fait produire deux points et Gabriel Fromental-Houle a frappé trois coups sûrs dans la victoire.

« Christopher a bien lancé lors du premier match et les gars ont bien joué en défensive derrière lui, a affirmé Jonathan Breton, entraineur-chef du Big Bill. On a réussi à sortir un gros match contre Francis Michel, qui est un des bons lanceurs de la ligue. »

Simard se venge

Le deuxième affrontement se déroulait à Thetford Mines face aux champions en titre, les Blue Sox de Thetford Mines. Le lanceur partant du Big Bill Jonathan Raftus a été malmené par les frappeurs des Blue Sox. Il a accordé huit points en quatre manches de travail.

Michel Simard a obtenu sa revanche sur le Big Bill, lui qui était au monticule quand la formation coaticookoise a triomphé à ses dépens il y a deux semaines. Il n’a accordé aucun point mérité en cinq manches de travail, les deux points du Big Bill ayant été marqués sur des erreurs.

Les Blue Sox ont marqué un point lors de chacune des trois premières manches de la partie avant d’exploser avec cinq points en quatrième manche, distançant le Big Bill pour de bon. Sami Martel a fait produire quatre points dans la victoire de Thetford Mines.

« Michel Simard a été excellent contre nous dans le deuxième match. Il ne nous a pas laissé prendre notre rythme à l’offensive. Il était au sommet de son art », a reconnu Jonathan Breton

Le Big Bill affrontera le Cactus à Coaticook vendredi à partir de 20 h.

Le Rocket échappe un double à LaSalle


Le Rocket de Coaticook s’est incliné à deux reprises, samedi, face aux Cards de LaSalle par des marques de 9-3 et 8-4.

Bien qu’ils aient commis cinq erreurs en défensive, les frappeurs des Cards (10-10) ont malmené les lanceurs du Rocket (7-13) en route vers une victoire facile dans le premier duel du programme double qui opposait les deux formations au stade Éloi Viau. La victoire est allée à la fiche de Christophe Dubé et la défaite à Jérémy Loiselle. 

« J’ai été déçu de la manière dont on a commencé le double, on n’avait pas de pétillant et on aurait dû gagner le duel contre Dubé, estime le gérant Fred Lajoie. Ce n’est pas facile pour nos lanceurs partants cette saison et notre défensive doit s’améliorer, on a fait deux erreurs coûteuses. »

Le scénario semblait en voie de se répéter au deuxième engagement. Les Cards avaient pris une avance de sept points avant que le Rocket inscrive ses premiers points, à leur sixième tour au bâton. Loic Jolicoeur-Pomerleau ainsi que Alec Lachance ont chacun fait produire un point et Raphael Audet en a fait marquer deux. 

« Le deuxième duel a été plus encourageant, on aurait pu gagner en sixième manche, les buts étaient remplis et la marque était de 7-4. On a donné trop de buts sur balles au début et on a fait quatre erreurs en défensive, mais on s’est battu jusqu’à la fin et on est revenu dans la partie. »

L’entraineur soutient que bien qu’ils non pas accomplis leur défi de gagner au moins une des deux parties, il y a du positif à retenir. « On s’améliore constamment plus on avance dans l’été. Je crois qu’en début de saison, on aurait eu de la misère à arrêter l’hémorragie et le pointage aurait été bien pire. On a réussi à rester en contrôle, ce qui nous a presque permis de revenir de l’arrière. On aurait quand même voulu en gagner une, mais il y a du positif. »

Le Rocket tentera de renouer avec la victoire mardi face aux Guerriers à Granby. « Ça va être un gros duel, c’est l’équipe de l’heure dans la ligue en ce moment, mais on aura notre meilleur lanceur (Xavier Gonzalez-Bayard) sur la butte. »  Maxence Dauphinais-Pelletier