Alex-Olivier Voyer en pleine action

Voyer joue les héros

Le Phœnix ne pouvait espérer meilleur scénario pour sa partie d’ouverture. L’organisation sherbrookoise a amorcé sa saison 2019-2020 vendredi soir avec une victoire digne des plus grands films de Hollywood. En grande vedette : Alex-Olivier Voyer, qui a complété un tour du chapeau dans un gain de 3 à 2 du Phœnix en prolongation face aux Saguenéens de Chicoutimi.

« La foule a été bruyante ce soir et elle a donné de l’énergie à notre équipe surtout après nos buts, a remarqué Alex-Olivier Voyer. Il y avait plus de 3200 personnes dans le Palais et cette victoire était importante pour nous. L’important était de ne pas se faire déclasser par les favoris de la ligue et on a fait encore mieux. On a montré ce soir que le Phœnix est là aussi. »

Avec l’absence de Samuel Poulin, qui participe toujours au camp des Penguins de Pittsburgh, les vétérans sherbrookois ont pris la relève. 

« Alex a disputé tout un match en faisant sentir sa présence au bon moment, a noté l’entraîneur Stéphane Julien. Félix Robert a été exceptionnel et Benjamin Tardif a bien contribué également. Tous les astres étaient alignés pour nous ce soir. »

Match serré entre deux puissances

Les esprits se sont rapidement échauffés en première période lorsque Tristan Pelletier a assené un double-échec au visage de Xavier Parent. Yann-Félix Lapointe est venu à sa défense tout comme Alex-Olivier Voyer et Pelletier a été chassé de la rencontre. Le ton était déjà dicté.

Au deuxième vingt, Voyer a profité de la vitesse et des talents de passeur de Patrick Guay pour devenir le premier buteur de la saison 2019-2020 du Phœnix. Tôt en deuxième période, Voyer a ainsi accueilli un savant relais de son jeune coéquipier pour battre Alexis Shank d’un tir précis.

La mauvaise nouvelle pour le Phœnix, c’est que Justin Ducharme a aussitôt répliqué avec un but marqué 20 secondes plus tard et Xavier Labrecque a donné l’avance aux visiteurs en réservant tout un laser au gardien du Phœnix Samuel Hlavaj en fin de deuxième période.

« Notre gardien a réalisé les arrêts importants et méritait la victoire ce soir, a indiqué Julien. Il devait faire face à un défi de taille en affrontant les Saguenéens dès la première partie et il s’est bien débrouillé. »

« Il faut être fier de cette victoire contre une excellente équipe, a affirmé Hlavaj, pas entièrement satisfait de sa première prestation au Palais des sports malgré les 26 arrêts sur 28 tirs. On tenait à gagner pour tous nos partisans. On a dépensé beaucoup d’énergie ce soir et on a vécu de belles émotions, donc il faudra rapidement se remettre prêts pour demain en vue de la partie contre les Olympiques. »


« L’important était de ne pas se faire déclasser par les favoris de la ligue et on a fait encore mieux. On a montré ce soir que le Phœnix est là aussi. »
Alex-Olivier Voyer

Le toit du Palais explose

Le coup de théâtre est survenu à dix secondes de la fin lorsque Voyer a nivelé la marque, bien posté devant Shank, en faisant dévier un tir de Patrick Guay pour ainsi forcer la tenue d’une prolongation.

« Lorsque les Saguenéens ont été punis en fin de partie, on savait qu’il fallait profiter de cette chance, a avancé Guay. On doit donner beaucoup de crédit à Félix Robert, qui a gagné toutes ses mises en jeu en fin de match. »

La soirée de rêve s’est finalement poursuivie pour Voyer, qui a complété son tour du chapeau pour ainsi faire exploser le toit du Palais des sports.

« Les deux équipes se ressemblent beaucoup, admet le héros local de cette première partie. On possède deux bonnes attaques et deux bons gardiens de chaque côté. C’est pour ça que la partie était serrée du début jusqu’à la fin. Mais à un certain moment, il fallait amener la rondelle au filet pour battre l’un des meilleurs gardiens de la ligue. »

« On sentait la nervosité de nos joueurs en première période, a confié le pilote du Phœnix. Mais en fin de partie, on s’est montré résilient en profitant de nos chances de marquer. Ça fait plaisir d’empocher les deux points au premier match de la saison. Cette remontée est la preuve que notre équipe croit en ses moyens. Personne n’a paniqué, tout le monde voulait aller chercher la victoire. »

Le Phœnix renouera avec l’action rapidement en complétant son week-end d’ouverture samedi à 18 h au Palais des sports. 

« On est contents d’avoir gagné, mais une autre grosse partie nous attend. Ce sera un autre bon test demain », résume Samuel Hlavaj.