L’équipe masculine de volleyball des Volontaires du Cégep de Sherbrooke a terminé sur le podium des Championnats canadiens pour la première fois depuis 1996. Les Sherbrookois ont remporté le bronze, samedi.

Volleyball: un premier podium depuis 1996 pour les Volontaires

L’équipe masculine de volleyball des Volontaires du Cégep de Sherbrooke a remporté la médaille de bronze, samedi à Fredericton, lors du Championnat canadien de volleyball collégial. Il s’agit d’un premier podium aux Canadiens pour les Sherbrookois depuis que l’équipe a remporté la médaille de bronze en 1996.

Et cette victoire survient lors de l’un des derniers événements sportifs à ne pas avoir été annulés à cause de la pandémie de la COVID-19.

« On a vraiment été chanceux; puisque notre championnat s’est amorcé jeudi dernier, l’organisation de l’événement a rapidement pris les devants et décidé que le tournoi se déroulait à huis clos. Si le championnat s’était amorcé le vendredi, il aurait été probablement annulé, un peu comme le championnat canadien universitaire de volleyball. Le huis clos a été décrété après notre premier match, jeudi soir », a dit l’entraîneur de l’équipe, Jérôme Ouellet.

« Après l’annonce, on a réuni les gars, et on leur a simplement dit la vérité. Jouer devant des gradins vides, seulement devant les officiels et les bénévoles, ce n’était pas l’atmosphère à laquelle on s’attendait! Mais bon, on a plutôt insisté sur le fait qu’on était chanceux que la compétition continue. »

Les Volontaires ont battu Lethbridge en cinq sets, dont le dernier par 18-16.

Après s’être incliné face à Humber en demi-finale vendredi soir, les Volontaires ont battu coup sur coup les Tommies de St-Thomas et les Kodiaks de Lethbridge, samedi, afin de s’assurer de la troisième place.

« Nous affrontions en début de journée les Tommies de St-Thomas en demi-finale de bronze. Le défi était d’autant plus difficile en affrontant l’équipe hôte, surtout qu’on devait rapidement se relever après la dure défaite de vendredi soir. On a eu peu de temps de repos. On n’a pas joué notre meilleur match, mais ce fut suffisant. Ce fut un match très bien exécuté. Nos joueurs ont démontré une belle maturité et beaucoup de sang froid en l’emportant en quatre manches (25-19, 25-11, 19-25, 25-20) », a dit l’entraîneur.

« En fin de journée, nos Volontaires avaient de nouveau rendez-vous avec les Kodiaks de Lethbridge pour l’obtention de la médaille de bronze. Après un début de match très erratique dans lequel on voyait beaucoup de fatigue et de nervosité, on tirait de l’arrière 0-2 (17-25, 28-30). Un regain d’énergie et de concentration nous a permis de réduire l’écart à un set avec un gain de 25-20. »

« Au quatrième set, alors que l’adversaire se dirigeait vers la victoire avec une avance de 17-11, le brio de Jérémie Doyon et Julien Vanier a propulsé l’équipe in extremis vers un cinquième set grâce à un gain de 25-23 », a relaté Jérôme Ouellet.

« Au cinquième set, les équipes ont été nez à nez jusqu’à 11-11. Nos hommes se sont ensuite offert deux balles de match à 14-12, mais n’ont su concrétiser. Essuyant ensuite deux balles de match de l’adversaire, on l’a finalement emporté 18-16 lors de cette manche ultime. » 

Les Volontaires avaient déjà battu Lethbridge en ouverture de tournoi.

« On se connaissait bien, alors chaque équipe a fait les ajustements, pour ce deuxième duel. Ils ont subi une perte importante lorsque leur passeur s’est blessé, pendant le tournoi, mais son remplaçant a fait du bon boulot. La clé de ce match fut l’exécution. Comme l’indique le pointage, ça ne s’est pas joué sur grand-chose en fin de compte », a poursuivi l’entraîneur.

Ce premier podium pour l’équipe des Volontaires en 24 ans restera gravé dans la mémoire des joueurs et des entraîneurs pour longtemps, dit Jérôme Ouellet.

« On n’oubliera pas ce championnat de sitôt! En plus de toutes les circonstances, avec le virus et tout, notre objectif de saison était d’aller chercher une médaille au Championnat canadien. Les gars étaient plus qu’heureux, samedi soir! Tout ce qui entourait les fermetures ou les annulations, ça prenait beaucoup de place, pour tout le monde. Il y a eu beaucoup de facteurs déstabilisants. Je tiens à souligner la maturité de nos joueurs, et le bon travail de l’organisation du tournoi. »

Mentionnons enfin que Zachary Hollands a été nommé sur la première équipe d’étoiles du Championnat, alors que son coéquipier Jérémie Doyon a été choisi sur la deuxième équipe d’étoiles.