Volleyball: l'équipe masculine à court de munitions en finale

Au lendemain d'une victoire émotive remportée en cinq manches contre la puissante équipe de l'Ontario, la formation québécoise masculine de volleyball a semblé à court de munitions en finale et s'est inclinée en trois manches (22-25, 15-25 et 24-26) contre l'Alberta qui a remporté la médaille d'or devant environ 2400 spectateurs.
Peinant au service et offrant du jeu trop souvent erratique en réception, c'est une équipe bien différente des derniers jours qui s'est présentée sur le terrain pour l'ultime partie. Au dire de l'entraîneur Rock Picard, l'intensité déployée lors des quarts de finale et de la demi-finale venait de les rattraper.
«Je pense qu'émotivement on a eu de la difficulté à garder notre focus. La Saskatchewan mardi et L'Ontario hier c'était de très gros matchs. C'est difficile de revenir de ces matchs-là, mais les gars ont tout donné», mentionnait-il après la partie.
«Je pense que la fatigue physique ça nous a joués dans la tête un peu plus aujourd'hui, admettait pour sa part Nicholas Hoag. Tout le monde a fait des petites erreurs tandis que l'Alberta a joué de l'excellent volleyball.»
Texte complet dans La Tribune de vendredi.