Vincent Lamy

Vincent Lamy signe un premier contrat chez les pros

Le Sherbrookois Vincent Lamy vivra la naissance de la Première ligue canadienne (PLC) de soccer de près. De très près. Le jeune homme a en effet signé son premier contrat professionnel récemment avec les Wanderers d’Halifax.

Créée officiellement en 2017 grâce à l’accord de Soccer Canada, la PLC est une ligue professionnelle qui commencera sa saison inaugurale en avril prochain.

Pour l’instant, sept formations en font partie; Halifax, région de York (Ontario), Hamilton, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Victoria.

Les Wanderers d’Halifax ont concrétisé leur intention de se joindre à la nouvelle ligue en mai 2018.

Une entrée chez les pros qui arrive juste à temps pour le jeune homme de 19 ans, et un retour au bercail après un passage avorté en Italie, il y a quelques années.

En 2015, Lamy avait été recruté par le club italien Alessandria Calcio, un club de 3e division, avec lequel il devait évoluer au sein de la formation U17.

Mais un changement de règlementation de la FIFA a bouleversé ses projets.

« J’ai dû revenir au Québec après quatre mois seulement, puisque la FIFA n’avait pas entériné mon transfert. J’étais mineur, à 17 ans, et il aurait fallu avoir un tuteur légal avec moi là-bas jusqu’à ma majorité. En Italie, je n’ai participé qu’aux matchs hors-concours à cause de cette nouvelle règlementation qui est entrée en vigueur tout juste avant mon arrivée. Le Club nous avait prévenus de cette possibilité, mais ils avaient bon espoir de pouvoir la contourner. Quand même, ce fut vraiment une belle expérience », a-t-il dit, lui qui est maintenant à Montréal.

« Je suis donc revenu compléter mon secondaire V au Centre national d’entraînement, et par la suite, j’ai disputé mes saisons U18 et U19 avec l’Académie de l’Impact de Montréal. Comme il ne semblait pas y avoir d’intérêt de la part de l’Impact pour la suite des choses, mon agent a contacté quelques formations de la PLC et la formation d’Halifax était la plus intéressée. »

« J’ai parlé avec l’entraîneur (Stephen Hart) et il m’a convaincu. Je serai employé comme attaquant ou ailier. »

Vincent fut membre du club Étoiles de l’Est en LSEQ (U15-U16). Auparavant, il a évolué avec le Dynamik de Sherbrooke de 2005 à 2013 (U6 - U14) et avait fait ses débuts à l’âge de 5 ans avec les Verts de Sherbrooke

Lamy a attiré l’attention de son futur entraîneur lors de sa dernière saison au sein du programme de l’Académie de l’Impact. Il a alors réussi 25 buts en 24 matchs de saison régulière et de séries de la USSDA (U.S. Soccer Development Academy).

« Nous voulons développer son potentiel et en faire l’un des meilleurs attaquants pour nous et ce, pour une longue période de temps », a confirmé Stephen Hart, dans un communiqué.

« C’est un beau débouché, surtout depuis le départ du FC Montréal. Il n’y avait plus grand-chose, outre les universités américaines. C’est plaisant, j’ai eu une bonne saison l’an passé, mais l’Impact n’a pas insisté. Le camp des Wanderers s’amorce en mars, et la saison, en avril. »

Vincent Lamy a signé un contrat de deux ans avec Halifax.

« Pour un premier contrat, c’est intéressant. Ils payent mon appartement et une partie de la nourriture. C’est un contrat garanti et si je fais bien, a dit l’entraîneur, on pourrait renégocier. C’est pour l’instant difficile de savoir si on aura une grosse équipe, puisque je ne connais pas l’identité des autres joueurs. »

« J’ai l’ambition, même si je suis le plus jeune, de faire ma place et je vais pousser fort pour avoir un rôle important. »

À terme, l’actuel commissaire de la PLC David Clanachan aimerait que son circuit ait entre 14 et 16 clubs à temps pour la présentation de la Coupe du Monde de 2026, qui sera co-présentée par le Canada, le Mexique et les États-Unis.