Les Gaiters sont champions du RSEQ pour le première fois depuis 2015.

Victoire de championnat hollywoodienne pour les Gaiters [PHOTOS + VIDÉO]

Le scénario est digne des plus grands films de basketball : avec deux secondes à faire au match, l’équipe locale tire de l’arrière par deux points. Les favoris réussissent à reprendre le ballon et marquer un panier qui en vaut trois. Cette fois, ce n’est pas un film, ce sont les Gaiters de Bishop’s qui ont joué ce tour aux Citadins de l’UQAM dans un gymnase plein à craquer.
Les Gaiters sont champions du RSEQ.

Les Gaiters étaient dans une situation plus qu’inconfortable devant leurs partisans, perdant 70 à 72. Alors qu’ils prennent possession du ballon, les joueurs de Bishop’s exécutent un jeu rapide bon pour trois points et survivent aux 8 dixièmes de seconde restante. Ils quittent avec la victoire et le championnat du réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Héros du match, le joueur de quatrième année Joany Castor Thadal était confiant lorsqu’est venu le temps de prendre ce lancer crucial. « Ce matin, je suis venu à 8 h, avant l’ouverture du gymnase. J’ai dû prendre 1000 tirs. Ça fait quatre ans que j’attends ce moment. Il est arrivé. On s’en va aux nationaux! » exprime le vétéran, les yeux brillants après la victoire. 

Cette performance arrive après une saison en dents de scie. « J’ai surtout eu des bas, avoue Castor Thadal. On a perdu des parties qu’on devait gagner. Mais on y a cru et c’est ce qui nous a amenés ici. »

Abdul Kamane, un leader dans cette formation, s’est levé et a inscrit 15 points lors de ce match. « C’était des émotions qui montaient et qui descendaient, témoigne-t-il. L’important est de ne jamais abandonner. Il faut avoir un cœur fort pour ça. À la toute fin, j’avais envie de tomber par terre. J’ai vu les arbitres siffler, car il restait 0,8 seconde. C’est vraiment trop bon. »

Selon lui, les Gaiters de Bishop’s ont les meilleurs partisans au Canada. En effet, le gymnase était si plein que des partisans devaient s’asseoir dans les escaliers. « C’est la relâche, personne n’est rentré chez eux, car ils voulaient venir voir la partie. C’est quelque chose qu’on prend à cœur. Merci beaucoup, c’est grâce à eux qu’on n’a pas lâché », témoigne le joueur, visiblement touché.

L’entraîneur-chef Rod Gilpin peut se réjouir : son équipe n‘avait pas remporté le championnat du RSEQ depuis 2015. « C’était un match excitant. Nous avons joué très bien durant plusieurs minutes. [...] On a été un peu chanceux de gagner ce match », avoue-t-il. 

Gilpin s’est dit heureux pour Castor Thadal. « Ce joueur a manqué ce tir dans un gros match un peu plus tôt cette saison. Je l’ai vu tellement heureux. C’est un grand travaillant, c’est fantastique », décrit-il. 

Rappelons que les Gaiters de Bishop’s ont terminé la saison au troisième rang. Ils ont causé une surprise en battant Concordia en première ronde des séries et tenteront dès vendredi de mettre la main sur le titre canadien. « Il nous reste 12 heures pour être sur ce nuage. On se repose une journée et lundi, on recommence. On continue à se concentrer », assure Kamane, joueur de cinquième année. 

+

« Un rêve » 

Natif de Sherbrooke, la recrue de l’année dans le RSEQ, Carl Jacob, a vécu « un rêve » samedi soir, soulevant la coupe devant les siens dans le gymnase de l’Université Bishop’s. 

« C’est un rêve de jouer dans le calibre universitaire, décrit le jeune homme. C’est le rêve de plusieurs personnes qui jouent au basket. J’ai eu la chance de jouer, de participer à la finale et de la gagner. C’est un rêve qui devient réalité. »

La foule a animé le Sherbrookois. « Parfois, sur le terrain, tu n’as plus d’énergie. Mais tu entends les partisans et ils te donnent un deuxième souffle, c’est incroyable », décrit le numéro 23.  

La partie n’a cependant pas été facile. « On savait qu’on allait à la guerre, raconte Jacob. On s’est battus jusqu’à la fin. Il y a eu des hauts et des bas, on perdait à certains moments. On a fait des erreurs qui ont été coûteuses, mais on a su reprendre le dessus. On a gagné et c’est ce qu’on espérait. »