Le quart-arrière Xavier Owens a très bien fait dans la défaite en complétant 21 de ses 34 tentatives de passe pour des gains de 257 verges et une passe de touché

Vert & Or: «Nos séries sont commencées»

Dès le dernier coup de sifflet du match samedi, le Vert & Or étaient officiellement en mode éliminatoire. Il n’y a à présent plus de marge de manœuvre pour les Sherbrookois qui doivent absolument vaincre les Redmen de McGill pour se tailler un poste dans le tournoi de fin de saison.

« C’est parti pour nous, signale Mathieu Lecompte, entraîneur-chef du Vert & Or. J’ai dit à mes joueurs de prendre soin d’eux, de se coucher de bonne heure, de boire beaucoup d’eau et de bien se reposer. On a une grosse semaine d’entraînement, mais on a beaucoup de positif sur lequel bâtir. »

Ce positif auquel fait référence Mathieu Lecompte se trouve dans la défaite subie samedi par la marque de 47-15 face aux Carabins, un pointage qui n’indique toutefois pas totalement l’allure de la rencontre.

« On a réussi à bouger le ballon contre une équipe qui est classé numéro un au pays, note Lecompte. C’est décevant qu’on n’ait pas été en mesure de jouer à notre plein potentiel tout le long du match. Il y a eu des moments où le Vert & Or jouait à sa hauteur et il faut maintenant être capable de les maintenir durant quatre quarts. »

Le Vert & Or a effectivement tenu tête aux visiteurs en début de match, mais un deuxième quart désastreux où l’équipe a accordé 24 points sans riposte a coulé les espoirs de victoire. Malgré tout, le Vert & Or a démontré beaucoup de caractère en étant la meilleure formation sur le terrain au 3e quart.

« J’ai demandé aux joueurs de montrer leur caractère et de sortir comme si le match était 0-0, explique Mathieu Lecompte qui a vu son équipe inscrire les 13 premiers points de la 2e demie. Les gars ont répondu à l’appel et je suis vraiment content. »

Les visiteurs ont ajouté 14 points en fin de rencontre pour mettre le match hors de portée au grand dam des quelque 3800 spectateurs qui avaient bravé le temps incertain.

Au final, le Vert & Or a amassé 255 verges de gain total contre l’une des meilleures défensives au pays. Les Carabins ont, eux, piétiné l’unité défensive sherbrookoise avec 563 verges de gain.

« De belles erreurs »

Le point le plus positif de la défaite a été la tenue du quart-arrière recrue Xavier Owens. Le jeune homme de 21 ans a complété 21 de ses 34 tentatives de passe pour des gains de 257 verges et une passe de touché. Il a surtout bien contrôlé le jeu.

« C’est le fun de le voir en confiance et de le voir prendre de bonnes décisions, lance Lecompte. Il fait vraiment de belles erreurs et c’est le meilleur moyen de progresser. Lorsqu’il fait des erreurs, je reste positif et je lui dis qu’il vient d’apprendre lorsqu’il revient au banc. Il a eu une belle progression samedi. »

Xavier Owens a d’ailleurs commis une bévue coûteuse en début de match lorsqu’il a échappé le ballon près de sa zone des buts. Les Carabins l’ont recouvré avant d’inscrire le majeur deux jeux plus tard. Owens a toutefois répondu de belle façon avec une longue séquence offensive sur la possession suivante.

« Tous les gars dans l’équipe aiment le langage corporel de Xavier, ajoute Anthony Tanguay qui joue sur l’unité défensive. Il n’est pas stressé et il amène toujours des solutions. Il a une bonne attitude. On est bien content de l’avoir dans notre équipe. »
Le résultat du match aurait également pu être beaucoup plus serré si le Vert & Or avait été en mesure de capitaliser lors de ses passages dans la zone payante.

« C’est une nouvelle palette de jeu qui s’ouvre et il y en a certains que je n’avais jamais faits en situation de match, explique Xavier Owens. Ç’a donc été un peu plus compliqué pour moi. Mais ce n’est pas une excuse pour ne pas marquer. »

Les Redmen dans la mire

Ce revers face aux Carabins porte la fiche des Verts à 1-6 depuis le début de la campagne. Malgré tout, la troupe de Mathieu Lecompte peut poursuivre sa saison en battant les Redmen samedi au Stade Percival-Molson. Il s’agira peut-être du dernier match en carrière universitaire pour les 17 finissants du Vert & Or. Une motivation supplémentaire pour samedi.

« On vide le réservoir, on donne tout parce qu’après ça c’est la retraite probablement, résume le vétéran de cinq saisons Anthony Tanguay. On a tout donné pendant cinq ans, mais là il faut vider toutes nos réserves. »