Le Vert & Or et les Redmen de McGill ont disputé un match en deux temps samedi à Montréal. Sherbrooke a signé une deuxième victoire cette saison et a gagné sa place pour les demi-finales du football universitaire québécois.

Le Vert & Or de retour en éliminatoires

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke a mérité son billet pour les éliminatoires du football universitaire québécois en battant les Redmen de McGill 35-27 samedi après-midi à Montréal.

Sherbrooke profitera maintenant d’une semaine de congé afin de préparer son affrontement de demi-finale.

Si le classement actuel demeure le même, Sherbrooke se rendra à Québec y affronter son éternel ennemi, le Rouge et Or de l’Université Laval.

Québec a battu les Carabins de l’Université de Montréal 22-0 samedi, et occupe le premier rang du classement avec une fiche de 6-1, devant Montréal, qui a une fiche de 5-1.

L’autre demi-finale, encore là si la logique est respectée, mettra aux prises les Carabins de l’Université de Montréal et les Stingers de Concordia.

Une dernière semaine d’activité est prévue, et les matchs Québec contre Concordia et McGill contre Montréal sont encore au menu.

Un duel en deux temps

Ce duel entre Sherbrooke et McGill s’est déroulé en deux temps. Et un match qui a coûté cher puisque les quarts-arrières partants de chaque formation n’ont pas terminé la partie.

Xavier Owens a quitté le match à la deuxième séquence offensive du Vert & Or. Frédéric Paquette-Perreault a subi le même sort un peu plus tard. Les deux ont subi de durs plaqués.

Les visiteurs ont d’abord complètement dominé la première portion du match, se forgeant même une priorité de 28-0.

Pratiquement sans vie, les Redmen ont repris en deuxième demie, en même temps que le Vert & Or se tirait dans le pied à force de bévues répétées.

Le match a bien mal commencé pour les Redmen. Sur le botté d’envoi effectué par le Vert & Or, McGill a gaffé sur une tentative de jeu truqué, très profondément dans son territoire.

Résultat, le Vert & Or a repris le ballon à la ligne de 10 des Redmen. Quelques jeux plus tard, le porteur de ballon Gabriel Polan inscrivait le majeur à la suite d’une course d’une verge.

Méconnaissable à l’attaque, le Vert & Or a ajouté une autre séquence offensive de qualité moins de deux minutes plus tard, quand Jacob-Michaud a rejoint le vétéran de cinquième année Jean-Raphaël Moisan.
Jacob-Michaud en a remis vers la fin du deuxième quart lorsqu’il a rejoint l’Américain Jermer Braswell sur 32 verges. Ce dernier était fin seul dans la zone des buts et attendait la passe bien gentiment.

Un placement de 30 verges de PA D’Astous et deux touchés de sûreté concédés par les Redmen ont permis aux Sherbrookois de prendre l’avance 28-0 après 30 minutes.

Du jeu brouillon en deuxième demie

Les Redmen ont amorcé la deuxième demie en inscrivant un majeur, lorsque le quart Dimitrios Sinodinos s’est faufilé sur 23 verges sur un troisième essai et une verge à franchir. Un peu moins d’une minute plus tard, Benjamin Carré a intercepté la passe imprécise d’Alex Jacob-Michaud et il a retourné le ballon pour le touché.

Comme ça, c’était 28-14.

Après un simple inscrit par le botteur Mathieu Hébert, McGill a inscrit 10 points à la suite d’une course d’une verge d’Anthony Deschamps et d’un placement de 34 verges de Findlay Brown.
On le sentait, le vent venait de tourner solide en faveur des locaux, qui ramenaient le pointage à 29-24 pour Sherbrooke.

Dans cette fin de match un peu folle, ponctuée de nombreuses pénalités, de ballons échappés et d’erreurs de part et d’autre, le botteur PA D’Astous a réussi deux placements lors des sept dernières minutes du match pour sécuriser cette deuxième victoire de la saison pour le Vert & Or.

« Retourner en séries était l’objectif avant le début de la saison. Que tu finisses 6-2 ou 2-6, il y a de bonnes chances que tu amorces tes séries à l’extérieur. On finit quatrième au classement et ça fait du bien au moral de l’équipe », a dit l’entraîneur-chef Mathieu Lecompte.

« La perte de Xavier Owens, tu ne peux pas passer ça sous silence. Ça a un immense impact sur les performances de l’équipe. Par contre, quand Alex a embarqué, il ne s’attendait pas à être là, il a joué sans pression et il a produit des points. »

« Mais encore une fois, c’est le caractère. Je suis déçu du caractère des joueurs en deuxième demie, quand ça ne va pas très bien, on baisse les bras très rapidement face à l’adversité. C’est ça que je veux dire quand je dis qu’il faut recruter des joueurs de caractère. Il a fallu que je motive les gars jusqu’à la dernière seconde. »

« On va suivre le protocole avec Xavier, pour qu’il récupère bien. On a deux semaines de préparation pour un match sur la route. On a vu un Vert & Or affamé pendant une demie partie, on va s’arranger pour que cette intensité soit présente pendant tout le prochain match », a conclu l’entraîneur-chef.

Alex Jacob-Michaud a connu de bons moments, mais il a aussi été brouillon par moment. Il a complété 20 passes en 37 tentatives pour 302 verges, deux passes de touché et trois interceptions.

« J’étais prêt, je me suis entraîné en conséquence cette semaine. Ça a bien parti, mais j’ai fait peur à bien du monde en deuxième demie avec mes interceptions. Quand ça arrive des revirements de la sorte, il faut rapidement se stabiliser et retrouver la concentration. C’est ça qu’on a fait, après mes trois interceptions », a dit le numéro 16.

« Ça fait vraiment du bien, j’ai hâte de voir comment ça va se passer pendant les deux semaines de préparation. Je serai prêt à tout. »

Jermer Braswell fut le meilleur receveur pour Sherbrooke avec cinq catchs pour 103 verges et un majeur.
En défensive, Maxime Tessier et Alex Gagnon ont réussi deux sacs pendant la rencontre.