Dominic Picard

Vert & Or : Dominic Picard reste à Québec

Le Vert & Or devra se tourner vers quelqu'un d'autre que Dominic Picard pour animer son attaque en 2017.
Pressenti pour le poste de coordonnateur offensif de la formation sherbrookoise comme le mentionnait La Tribune jeudi, l'ancien joueur de la Ligue canadienne de football a décidé « au cours des derniers jours » de demeurer à Québec.
« Suite aux pourparlers [avec le Vert & Or], un moment donné c'est devenu plus sérieux et il y a eu une offre qui a été faite et que j'ai évaluée. J'ai été très flatté, il y avait un intérêt, mais j'ai rompu les discussions. Je remercie l'intérêt du Vert & Or à mon égard », a déclaré Picard à La Tribune dimanche. »
« Ma famille est à Québec, j'ai été plus de dix ans dans les bagages, j'ai une stabilité », a ajouté en guise d'explications celui qui a pris sa retraite de la LCF l'été dernier.
Il n'écarte pas pour autant de faire le saut un jour à un niveau supérieur, lui qui est actuellement responsable de la concentration football au Séminaire Saint-François et responsable de la formation juvénile.
« Un jour, peut-être, on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve, mais on verra. C'est quelque chose qui m'intéresse, mais pour l'instant je me plais au secondaire à former et humaniser des jeunes. Avec mon bagage de joueur de plus que dix ans dans la Ligue canadienne, j'ai un beau défi au niveau que je suis présentement. »
Le natif de Sainte-Foy se concentrera donc en 2017 à poursuivre le travail amorcé la saison dernière avec le Blizzard du Séminaire Saint-François. Le Blizzard a conclu une saison parfaite et mis la main sur le Bol d'Or en 2016 après avoir obtenu un ronflant total de 376 points produits en huit matchs contre 86 points concédés.
« Je reste à Québec pour poursuivre mes tâches et bâtir le championnat de 2017 avec le Blizzard. On a enregistré des chiffres quasi historiques la saison passée et je veux continuer dans cette direction-là. Lorsque j'étais joueur, j'ai toujours aimé les X et les O et je me comportais comme un entraîneur sur le terrain. J'étais reconnu comme un fin stratège et je me plais à transmettre ça aux jeunes, en plus des valeurs éducatives », résume-t-il.