Gabriel Polan connaît jusqu’à présent sa meilleure saison en carrière.

Vert & Or : Polan connaît sa meilleure saison en carrière

SHERBROOKE — Gabriel Polan a été dominant, vendredi dernier face aux Redmen de McGill. Sa meilleure performance en carrière avec le Vert & Or a d’ailleurs permis à Sherbrooke d’engranger une première victoire en 2018, et lui a procuré le titre de joueur offensif de la semaine RSEQ.

Le porteur de ballon format géant a été un véritable bulldozer pour le Vert & Or ; il a accumulé 136 verges de gain en 23 courses et il a inscrit le seul majeur de son équipe.

Avec cette première victoire, Sherbrooke garde encore espoir de participer aux éliminatoires.

L’équipe de l’entraîneur-chef Mathieu Lecompte a encore deux matchs à disputer avant la fin du calendrier régulier ; dans deux semaines à Québec, contre le Rouge et Or, et en accueillant les Stingers de Concordia, le 27 octobre prochain.

Avec une fiche de 1-5, Sherbrooke est à égalité avec McGill (1-4) et seulement un match derrière Concordia (2-4).

Vendredi dernier, le Vert & Or devait absolument l’emporter contre les Redmen et c’est ce qu’il a réussi à faire.

Quant à Polan, il est, mine de rien, deuxième au chapitre des gains au sol au Québec derrière Asnnel Robo, des Carabins de l’Université de Montréal (484 verges contre 404 verges).

Il connaît d’ailleurs sa meilleure saison en carrière, lui qui a participé au Défi Est-Ouest, en mai dernier à Québec.

« C’est la première fois que je suis récompensé de la sorte et c’est un très bel honneur. C’est une motivation qui justifie les efforts, mais par-dessus tout, c’est encore mieux avec une victoire », a dit l’ancien de Géants de Saint-Jean.

« C’est plaisant de voir que je suis deuxième au Québec. Mon objectif est d’être le numéro un au Québec, mais je ne me concentre pas uniquement là-dessus. On veut gagner des matchs. »

« Personnellement, ça va bien. Je suis en santé, je prends soin de mon corps. J’ai perdu du poids l’hiver dernier, de la graisse que j’ai transformée en muscle, et ça paraît sur le terrain. »

Et une performance qui arrive à point pour le Vert & Or, qui n’a que deux matchs pour se classer en éliminatoires.

« Notre plan de match était de courir, et de courir beaucoup contre McGill, c’est ce qu’on a fait. On voulait s’imposer au sol et c’est ce qu’on a fait. Avec mon style de portée en puissance, je me sens plus à l’aise lorsque j’ai le ballon plus souvent. Les gars du front offensif ont fait un super travail pour ouvrir les brèches. »

« On n’avait pas d’autres options que la victoire. On veut gagner chaque match. Vendredi, on a eu du fun à jouer, on était content d’être là, il y a eu comme un déclic pour tout le monde. On s’est rappelé pourquoi on joue au foot », a dit Gabriel Polan.

Ce dernier a accumulé 291 verges et un touché en 2017, en six matchs. En 2016, il avait disputé toute la saison, mais n’avait amassé que 261 verges et un touché.

Mathieu Betts (Québec, joueur défensif) et Louis-Philippe Simoneau (Montréal, joueur sur les unités spéciales) ont aussi été honorés.