Valérie Tanguay y voit une progression

Loin d'être amère par sa deuxième position au Championnat provincial amateur féminin NIVO, Valérie Tanguay perçoit ce résultat comme le signe d'une amélioration de son jeu.
« Le tournoi en général a bien été, je suis satisfaite de comment j'ai frappé la balle. Mes coups roulés restent encore à travailler, j'ai raté beaucoup d'occasions d'oiselets », a résumé Tanguay, qui a terminé son tournoi avec un pointage de 221, deux coups au-dessus de la normale.
« Les verts sont la difficulté du terrain, si tes coups roulés sont là, c'est dans la poche, sinon, c'est un peu plus difficile », observe-t-elle à propos du club de golf Milby, sur lequel elle avait également terminé au second rang aux Jeux du Canada, l'été dernier.
Pour elle, il s'agit de poursuivre sa progression afin d'atteindre un niveau de performance supérieur. C'est pour cette raison qu'elle a préféré ne pas participer aux Championnats provinciaux juniors cette année, elle qui a remporté les deux dernières éditions de ce tournoi.
« J'ai décidé de ne pas faire le provincial junior parce que ça faisait beaucoup trop dans mon horaire et je voulais me concentrer sur mes tournois les plus importants, a expliqué la jeune golfeuse. Je veux aller vers quelque chose de plus difficile pour ma progression et mon amélioration. »
En septembre, Tanguay amorcera son parcours universitaire à l'Université Oaklahoma, là où sa bonne amie sur le circuit de golf québécois, Anne-Catherine Tanguay, vient tout juste de terminer ses études. « J'ai hâte, c'est stressant un petit peu parce que ce sera tout nouveau, mais Anne-Catherine m'a bien préparé pour ça. Je sens que ça va bien aller, tout est là pour que je puisse réussir : l'école, le golf, le site d'entraînement, tout est super là-bas. »