Les Predators ont balayé les Blackhawks au premier tour. Nashville a écarté des Hawks paraissant fatigués, qui n'ont marqué que trois fois. Et ces buts sont venus dans leurs deux derniers matches, au Tennessee.

Une saison morte incertaine chez les Blackhawks

Il y a deux semaines, les Blackhawks de Chicago terminaient la saison régulière au sommet dans l'Ouest, avec 109 points.
On pensait que Jonathan Toews et compagnie feraient longue route en séries, mais les Predators les ont balayés au premier tour.
Nashville a écarté des Hawks paraissant fatigués, qui n'ont marqué que trois fois. Et ces buts sont venus dans leurs deux derniers matches, au Tennessee.
« Quand vous n'avez pas l'intensité qu'il faut, je le prends personnel, a dit l'entraîneur des Blackhawks, Joel Quenneville. Nous n'avons pas trouvé le bouton plein régime. Nous n'avons pas fait le travail. »
Chicago a aussi été éliminé en première ronde l'an dernier, St. Louis s'imposant en sept rencontres.
La saison morte pourrait donc être mouvementée pour les champions de la coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015.
Les Hawks ont peu de liberté concernant le plafond salarial, alors l'ajout d'un gros nom apparaît peu probable. Mais quoi qu'il en soit, il semble que l'âge commence à affecter certains éléments importants, et plusieurs jeunes joueurs ont déçu lors de cette brève série contre les Preds.
« C'est déjà assez dur de subir l'élimination mais par balayage, c'est encore pire, a dit Toews. Nous avons des gars qui ont connu l'ivresse de tout rafler et mis à part rater les séries tout court, ce qui est arrivé est la pire chose possible, assurément. »
Toews, qui a obtenu le Conn Smythe pour son brio en séries en 2010, a marqué une seule fois à ses 13 derniers matches du genre.
La recrue Ryan Hartman, auteur de 19 buts et 31 points en saison régulière, a été absent de la feuille de pointage en séries tout comme Nick Schmaltz, un autre joueur de première année. Ce dernier avait récolté 28 points jusque là.
Le centre Artem Anisimov n'a pas paru tout à fait dans son assiette, lui qui revenait d'une blessure à la jambe gauche.
Viktor Arvidsson, Ryan Johansen et Filip Forsberg ont pu manoeuvrer à leur aise, le premier trio adverse obtenant cinq buts et 15 points.
Le défenseur des Hawks Duncan Keith, qui a mérité le Conn Smythe en 2015, a terminé la série avec un différentiel de moins six.
« Nous n'avons pas joué le genre de hockey qu'on est supposés voir en séries », a résumé l'ailier Artemi Panarin.