Le contrat entre Stéphane Julien et l'organisation sherbookoise serait d'une durée de deux saisons; ne resterait qu'à régler des clauses salariales spécifiques liées aux performances de l'équipe.

Une question de virgules entre Julien et le Phoenix

Comme ils l'ont spécifié mutuellement lors du bilan annuel de l'équipe, le Phoenix de Sherbrooke et l'entraîneur-chef Stéphane Julien se font plus que de l'oeil; les deux parties sont en grande discussion et une entente sera annoncée fort probablement la semaine prochaine.
La Tribune a appris que le contrat serait d'une durée de deux saisons; ne resterait qu'à régler des clauses salariales spécifiques liées aux performances de l'équipe.
Tant le directeur général du Phoenix Jocelyn Thibault que Stéphane Julien ont confirmé que les négociations avaient accéléré au cours des derniers jours, mais ils ont refusé de confirmer qu'une entente en bonne et due forme était déjà signée.
Rappelons que Julien a remplacé Judes Vallée derrière le banc du Phoenix en décembre 2015, avec en poche une entente valide jusqu'à la fin de la saison seulement.
Jocelyn Thibault est présentement à Grand Forks, au Dakota du Nord, aux États-Unis, pour la présentation du Championnat du monde U18 de l'IIHF.
Thibault et Julien, amis de longue date et anciens coéquipiers, étaient assis à la même table lors du difficile post mortem du Phoenix la semaine dernière.
Les deux hommes ont confirmé qu'il y avait un intérêt mutuel à poursuivre leur association.
Stéphane Julien est avec l'organisation du Phoenix depuis le jour un, à titre d'adjoint.