Anne Marcotte est championne canadienne en titre en catégorie senior, 48 kg. Elle est présentement en Pologne, pour sa première compétition internationale.

Une première expérience pour Anne Marcotte

Anne Marcotte participe actuellement à sa première compétition internationale de boxe.

À deux mois des Championnats du monde féminin 2018, la Sherbrookoise, qui est membre de l’équipe canadienne, est présentement en Pologne où elle prend part au Championnat International féminin Silesian XIII (XIII Silesian Women’s Open Championships) afin de peaufiner sa préparation pour la scène mondiale.

La 13e édition de cette compétition internationale se déroule du jusqu’au 16 septembre à Gliwice en Pologne et ce sont sept boxeuses de l’équipe nationale qui y participent.

Championne canadienne en titre en catégorie senior 48 kg, un titre remporté en Alberta en mars dernier, Anne Marcotte poursuit sa progression avec beaucoup d’aplomb, estime son entraîneur au Club de boxe de Sherbrooke (CBS), Jean Gauthier.

« C’est une compétition d’importance, sanctionnée par l’IBA (International boxing association) et Anne sera confrontée à des boxeuses d’un peu partout dans le monde. Elle livre son premier combat mercredi face à une adversaire du Kazakhstan, une fille qu’elle ne connaît pas, évidemment. Anne devra donc travailler en fonction de ses atouts; sa mobilité, sa technique, sa rapidité. »

À sa première année sur l’équipe nationale de boxe, Anne Marcotte a dû assumer ses frais de déplacement pour participer à cette compétition internationale. Certains partenaires financiers de la région, dont le CBS, lui ont donné un coup de pouce pour y arriver.

« Elle n’est pas encore connue. Elle doit donc se battre lors de compétition de haut niveau, obtenir des victoires, faire ses preuves, faire sa place. Voilà pourquoi ce tournoi est significatif à bien des égards », a poursuivi M. Gauthier.

Gauthier a supervisé l’entraînement estival de sa boxeuse avant qu’elle ne quitte le pays.

« Anne est sérieuse et rigoureuse dans sa préparation. Elle a une très belle attitude face à ce nouveau défi. Lors du camp d’entraînement des filles de l’équipe canadienne, elle a dominé certains tests physiques. Tous les éléments sont là pour qu’elle connaisse du succès. »