Sur la photo, on retrouve, de gauche à droite, en première rangée : Annabelle Crevier, Chloé Meriau, Julianne Soriano, Anaïs Bonnemaison, Anabelle Dugal-Villeneuve et Maude Proulx. En deuxième rangée, l’entraîneur-chef Michel Garant, Laurie Jones, Elizabeth Ricard, Amélie Asselin, Alycia Comptois, Marie-Laura Choquette, Sophie Harvey, Arianne Petit, Ève Daigle et les entraîneuses adjointes Samie C-Gagnon et Gabrielle Chamberland.

Une première en 20 ans pour les Volontaires

Pour la première fois de son histoire, l’équipe féminine de basketball collégiale division 2 des Volontaires du Cégep de Sherbrooke a remporté le titre de championne de la conférence division Nord-Est, la fin de semaine dernière.

Cette victoire a été possible grâce à un parcours parfait lors des championnats régionaux (trois victoires et aucune défaite) et une saison parfaite (14 victoires et aucune défaite).

Dès vendredi, à Québec, les filles de l’entraîneur-chef Michel Garant tenteront de remporter les grands honneurs lors des championnats provinciaux RSEQ.

« C’est vraiment une saison exceptionnelle jusqu’ici; en plus, en saison, on a joué des matchs hors-concours face à des équipes de division 1 de l’Ontario, et on a gagné ces matchs-là aussi. Notre équipe est à maturité, c’est l’une de nos forces. Aussi, l’ajout de très bonnes recrues, comme Anaïs Bonnemaison et Julianne Soriano, qui sont arrivées de France, a vraiment changé la donne. Elles se sont taillé une place sur la formation partante, à leur première année. Elles amènent du talent au groupe », a dit Michel Garant.

À Québec, les Volontaires affronteront des adversaires qu’elles ne connaissent pas et qu’elles n’ont vu jouer que sur des séquences vidéo triées sur le volet.

« Dans ce cas, il faut simplifier la stratégie; on va essayer d’imposer notre rythme, un tempo très rapide qui fut notre marque de commerce toute la saison. D’ailleurs, les autres équipes de notre division avaient de la difficulté à nous suivre. »

Ne pas avoir subi de défaites depuis le début de la saison peut certes être une grande source de motivation et de confiance.

Mais Michel Garant concède aussi qu’il peut s’agir d’un couteau à double tranchant.

« Depuis le début, on tente d’insuffler aux filles cette confiance en leurs moyens, et à leur faire comprendre qu’elles pouvaient jouer et compétitionner contre les meilleures joueuses et les grosses équipes. Jusqu’ici, la recette fonctionne bien. En finale de conférence, on a battu le Cégep de Sainte-Foy cette même équipe nous avait battus en finale l’an passé », a dit l’entraîneur, en soulignant la force de caractère de sa troupe.

Les Volontaires seront en action vendredi soir à 20 h face à St-Jean lors de ce championnat provincial à double élimination.

« Il faut gagner nos deux premiers matchs si on veut avoir une chance pour le match de médaille d’or. On croit que c’est possible et réalisable. »