Amené en relève à Rémi Poirier au début de la deuxième période, Olivier Adam a été parfait, bloquant 24 tirs tout en aidant les Cantonniers à faire match nul, 2-2, avec les Wolves de Sudbury.

Une partie nulle pas trop coûteuse

Sudbury — Si les Cantonniers peuvent se réjouir d’avoir obtenu leur laissez-passer pour les matchs du week-end, ils ne peuvent pas se vanter d’avoir battu l’équipe positionnée au dernier rang du classement de la coupe Telus : les Wolves de Sudbury. En effet, la troupe de Félix Potvin s’en est tirée avec un match nul de 2 à 2, amassant un point au classement.

Le jeune Simon Pinard a tout de même réussi à épater la galerie. En plus de démontrer tout son talent en contrôle de rondelle, le jeune de 16 ans a inscrit les deux buts des siens.  

Lire aussi: Première défaite pour les Cantonniers

Les Cantonniers devaient s’attendre à un gros match. Leurs adversaires devaient absolument gagner s’ils voulaient rester en vie et espérer participer aux matchs de la fin de semaine.

« On n’est pas content de la manière dont on a joué, mais ce point nous donne accès au match de samedi. C’était notre but en venant ici. C’était un match piège. Ils n’avaient rien à perdre et nous, on avait tout à perdre. Il faut être plus intelligents dans nos actions », a commenté l’entraîneur-chef des Cantos, Félix Potvin, au terme de la rencontre.

Le match en bref

Surprise dans les filets des Cantonniers en début de match. Le portier Rémi Poirier faisait acte de présence pour la première fois depuis le premier match du tournoi, lui qui a dû se rendre à l’hôpital après avoir subi des malaises.

La fête n’a pas duré longtemps pour Poirier. Le portier s’est fait déjouer sur le premier lancer des Wolves, accordant ainsi le premier but de la partie. Tommy Vlahos a servi une belle passe transversale à Alex Fowke, qui a facilement fait mouche.

Les Cantos n’ont pas trop mis de temps à répliquer. En milieu d’engagement, l’attaquant Simon Pinard a fait bouger les cordages, profitant d’une belle passe de son capitaine, Jérémy Rainville.

Les Wolves ont repris les devants en fin de période, malgré une nette domination des représentants du Québec. Avec un homme en plus, Gavin Brown a permis aux locaux de retraiter au vestiaire avec une avance d’un but.

Olivier Adam a pris la relève de Rémi Poirier lors du deuxième engagement.

« Poirier avait mal, mais il voulait essayer, donc on l’a essayé, a expliqué Potvin. Il ne se sentait pas bien après la première période, donc ça n’a pas de sens de faire jouer un joueur blessé. »

Les Cantonniers sont sortis du vestiaire avec une seule idée en tête : créer l’égalité. Et c’est Simon Pinard qui a réussi à ramener tout le monde à la case départ avec à peine 14 secondes d’écoulées au cadran.

Selon Pinard, les Cantonniers ne sont pas arrivés aussi prêts que leurs adversaires. « On a eu nos chances, mais on n’a pas pu terminer nos jeux. Ils étaient plus prêts que nous. Il manquait parfois de trafic devant le filet. On a fait beaucoup de tirs de la ligne bleue, et ici, ça ne peut pas rentrer. Les gardiens sont bons. On doit être devant le filet pour prendre nos retours », a-t-il admis.

Les deux dernières périodes ont été chaudement disputées. Les deux équipes ont multiplié les chances de marquer, sans toutefois être en mesure de capitaliser.

Les Cantonniers affronteront les Hurricanes de Lethbridge vendredi à 15 h 30. « Olivier va prendre le filet demain, a assuré Potvin. Rémi va avoir des traitements et l’on va voir comment il se sent samedi », a-t-il conclu.

En vitesse

Les Cantonniers créent beaucoup de revirements à la ligne bleue adverse, ce qui crée beaucoup de surnombres en zone des Cantonniers. « Il va falloir que les gars comprennent. Depuis le début du tournoi, on dit aux joueurs qu’il ne faut pas créer de revirements à la ligne bleue offensive. On continue de s’entêter et de faire des jeux à la ligne bleue. Dans ce type de tournoi, tôt ou tard ça coûte cher », a analysé Félix Potvin.

*****

Même s’il a disputé près de trois parties en trois jours, Olivier Adam est prêt pour le défi qui l’attend vendredi, face aux Hurricanes. « Ce n’est pas fatigant de disputer des matchs. On récupère bien. Je me prépare toujours comme si je jouais et je vois ça au jour le jour avec la situation qu’on connaît », a-t-il commenté au terme de la partie.

*****

De son côté, l’entraîneur-chef des Wolves, Peter Michelutti Jr., était visiblement satisfait du résultat de la partie. « Je suis fier de mes joueurs. C’est l’une des équipes les plus vites contre qui on a joué. Si on joue toujours comme ça, on peut battre n’importe quelle équipe dans ce tournoi. »

*****

Selon Simon Pinard, il faudra que les Cantonniers sortent fort en première période vendredi après-midi. « Il faut partir dès la première période. C’est une meilleure équipe (que les Wolves), donc on ne doit pas attendre. S’ils marquent un ou deux buts, on va peut-être jouer sur les talons et ça va être plus difficile de les rattraper. Mais demain on va être prêts et nous sommes capables de les battre », a-t-il assuré.