Dès cette année, le Club de ski de fond du parc du Mont-Orford tiendra ses compétitions d’envergure sur le nouveau parcours de l’Université Bishop’s.

Une opportunité à saisir

L’annonce il y a quelques jours du nouveau partenariat entre l’Université Bishop’s et le Club de ski de fond du parc du Mont-Orford provoquera à ce dernier endroit l’abandon de compétitions d’envergure qui déménageront sur la nouvelle piste qui sera aménagée dès cet automne sur le terrain du Vieux club de golf de Lennoxville, propriété de l’université.

René Pomerleau, directeur de course et membre du conseil d’administration du club du parc national du Mont-Orford, est catégorique. « On a obtenu en trois mois de pourparlers et de discussions avec l’université Bishop’s ce qu’on tentait d’obtenir depuis des années et des années au parc du Mont-Orford, soit l’implantation d’une piste certifiée FIS. Parfois les astres s’alignent et c’est ce qui vient de se produire pour nous. Maintenant, nos courses de haut niveau avec des fondeurs élites du Québec, du Canada, des États-Unis et éventuellement de l’Europe, nous les tiendrons à Bishop’s », mentionne Pomerleau.

Celui-ci tient à préciser que le club conservera le même nom. « Nous ne sommes pas en guerre avec personne au parc ni à la SEPAQ. Le club portera fièrement les mêmes couleurs et le même nom. Tous nos membres auront encore possiblement leur carte de membre à Orford. Nous aurons encore des activités à ce dernier endroit et on y tiendra peut-être des courses plus locales ou régionales. On verra en temps et lieu. Il faut juste comprendre qu’il nous fallait saisir cette opportunité qui s’est présentée à nous avec Bishop’s. »

Contraintes

Le Club de ski de fond d’Orford avait été autorisé il y a quelque temps à aménager un parcours FIS dans le parc national d’Orford. « Mais il y avait trop de contraintes et surtout c’était beaucoup trop dispendieux pour notre club. C’est une dépense que nous ne pouvions nous permettre même avec une subvention », précise Pomerleau qui a également une pensée pour les bénévoles qui se joignent à la compétition annuelle du club au parc du Mont-Orford.

« C’était tellement compliqué pour tenir le sprint. Il fallait utiliser deux sites différents. Une année ce fut au club de golf du mont Orford et l’année dernière il a fallu s’exiler à Sainte-Catherine-de-Hatley. Cela brûlait carrément nos bénévoles, car il fallait ensuite revenir dans le parc pour les autres courses sur les distances plus longues. Tout ça maintenant sera derrière nous avec la piste à Bishop’s. Les facilités y sont tellement nombreuses. Pour être bien connecté sur le monde du ski de fond, je sais déjà que les fondeurs vont adorer cette nouvelle piste homologuée FIS. En fait, c’est tout le site au complet qu’ils vont aimer. Cela va faire rapidement le tout de la planète ski de fond au Québec et même au pays », soutient René Pomerleau.