Une nouvelle formule pour les séries dans la LHMAAAQ

Les questions des amateurs sont nombreuses sur la formule des prochaines séries éliminatoires de la Ligue midget AAA du Québec. Pourquoi cet arrêt de deux semaines avant d’entreprendre les séries? Les 15 équipes de la ligue sont-elles admises dans les séries comme par le passé? L’équipe championne du Challenge CCM (Lévis) obtient-elle un laissez-passer directement pour le deuxième tour?

Réglons tout de suite la pause de deux semaines. C’est tout simplement parce que 20 joueurs de 15 ans de la ligue défendront les couleurs du Québec aux Jeux du Canada la semaine prochaine à Red Deer, en Saskatchewan.

 Donc, pour ne pas priver les équipes de ces joueurs qui iront aux Jeux, on retarde tout simplement le début des séries. Rappelons que Tristan Roy et Justin Robidas seront les deux représentants des Cantonniers à Red Deer.

Avec des séries qui débuteront plus tard, celles-ci seront plus courtes. À l’exception de la finale qui sera un quatre de sept, toutes les autres séries seront des trois de cinq.

Mal de bloc

Facile de suivre jusqu’ici. C’est ici maintenant qu’on sort des sentiers battus. Certains auront un mal de bloc à comprendre la nouvelle formule qui risque de faire jaser. Le sort de l’équipe de 15e position est déjà connu : pas de séries éliminatoires pour Rivière-du-Loup. Reste donc 14 équipes, dont les champions du calendrier régulier qui n’obtiennent pas de laissez-passer. Si on sait bien compter, sept vainqueurs se qualifieront pour le second tour. Vous avez tous compris qu’il manque un huitième club. 

C’est là que la Ligue midget AAA innove. Parmi les équipes qui auront perdu en première ronde, les deux plus hautes au classement général auront une deuxième chance de demeurer en vie. En effet, celles-ci joueront un match suicide et le gagnant rejoindra les sept autres pour le tour suivant à la différence que cette formation deviendra en quelque sorte celle de dernière position et devra affronter le club de tête.

Imaginons que Magog se fait surprendre par Amos, mais l’emporte dans le match suicide de survie, cela signifierait que les deux meilleures équipes de la saison régulière, Lévis et Magog, pourraient croiser le fer en quart de finale. Loufoque, mais pas impossible.

Il y a un autre scénario beaucoup plus plausible de se concrétiser celui-là. Une équipe bien classée en saison régulière, disons Gatineau ou Trois-Rivières, pourrait perdre dès le premier tour et retrouver Lévis en quart de finale advenant une victoire dans le match suicide.

Certains prétendront que c’est injuste pour l’équipe championne de la saison régulière, ce qui n’est pas totalement faux. Par contre, si la logique est respectée en première ronde, tout entre dans l’ordre des choses.

Pour terminer, dites-vous qu’on reviendra à des séries plus traditionnelles dès la saison prochaine puisque les Jeux du Canada sont présentés seulement aux quatre ans.