Depuis le départ de Marc-André Fleury, il n’y a plus de doute : Matt Murray sera une machine à points pour votre pool de hockey.

Une nouvelle ère devant le filet

Qui dit début du mois d’octobre dit pool de hockey. Et qui dit pool de hockey dit prédictions. La grosse semaine de préparation s’amorce. Afin de vous aider à mieux repêcher et peut-être réussir à soutirer un petit 20 $ à votre meilleur ami, notre journaliste Jérôme Gaudreau vous prépare une série de textes sur les joueurs à surveiller lors de la prochaine saison. Pour commencer, ces joueurs masqués : les gardiens. Le temps des Henrik Lundqvist, Roberto Luongo et même Pekka Rinne est terminé. Nous entrons dans une nouvelle ère : celle de la relève.

Matt Murray
Depuis le départ de Marc-André Fleury, il n’y a plus de doute : Matt Murray sera une machine à points pour votre pool de hockey. Il n’a disputé que 49 parties l’an dernier, récoltant ainsi 32 victoires dont quatre par blanchissage et quatre points récoltés en prolongation, ce qui le plaçait au 10e rang pour les victoires obtenues. Cette saison, il sera d’office lors de 60 parties minimum. Il possède encore devant lui toute une offensive menée par Evgeni Malkin et Sidney Crosby. Difficile de miser contre les Penguins. Murray sera mon premier choix.
Cam Talbot
Il a disputé 73 parties la saison dernière. Ce sera difficile de faire mieux. Avec le retour en santé de Connor McDavid, les Oilers formaient une réelle menace et ce sera encore le cas. Talbot est là pour rester. Vous avez un pool à vie? C’est encore mieux. Son salaire de 4,167 millions est abordable. Le ratio point par millions est intéressant. Matt Murray est parti? Sautez sur Talbot, vous ne serez pas déçus : ses 42 victoires ont fait de lui le meilleur gardien de la LNH la saison dernière à ce chapitre avec Braden Holtby.
Sergei Bobrovsky
Le portier des Blue Jackets de Columbus a raflé le Vezina la saison dernière. Sans surprise, il devrait se retrouver dans votre top 3. Pour les pools à vie, son salaire de sept millions refroidit nos envies. Sinon, n’hésitez pas. Sept blanchissages, 41 victoires et il est constamment devant la cage des siens. Ce sera encore le cas cette année. Columbus possède une excellente équipe et compte sur le cerbère ayant le meilleur taux d’efficacité du circuit. Sa constance est le gros point d’interrogation.
Braden Holtby
D’année en année, Holtby est un choix de première ronde durant les pools. Parfois même le premier choix chez les gardiens. Les Capitals de Washington demeurent une excellente équipe en saison. En séries, c’est une autre histoire. Holtby multiplie les blanchissages : neuf l’an dernier. En 63 parties, il a obtenu 43 victoires et six points récoltés en prolongation. Il est considéré comme l’un des cinq meilleurs gardiens de la LNH. Il n’a que 28 ans et ne ralentit pas. Impossible d’être déçu lorsqu’il se trouve dans votre alignement. Une valeur sûre.
Devan Dubnyk
Dire que le Canadien l’a laissé aller contre absolument rien. Les Oilers aussi. Il complète pourtant mon top 5 des gardiens les plus intéressants cette saison pour un pool de hockey. Il a disputé 65 matchs, il est l’homme de confiance grâce à ses 40 victoires et son salaire est attirant : un peu plus de quatre millions. Pas mauvais! Pour les victoires acquises, il se trouve au quatrième échelon et misera une fois de plus sur une équipe intéressante et bien souvent sous-estimée. Toutefois, soyez patients : il n’est pas le préféré des poolers. Mais n’attendez pas trop.
Carey Price
Enfin, me dites-vous? Ne laissez pas parler votre cœur, choisissez avec la tête. Carey est excellent, on l’adore tous, on le regarde aller au quotidien. Mais ce n’est pas le premier gardien à sélectionner dans votre pool contrairement à il y a quelques années. Le Canadien formera une bonne équipe, mais ne se retrouvera pas dans les hauteurs du classement et le Tricolore n’a pas tendance à offrir le filet à plus de 70 reprises durant la saison à son portier numéro 1. Mais ses 37 victoires en seulement 62 parties sont intéressantes. Pas assez pour laisser votre cœur parler.
Martin Jones
Les Sharks de San Jose vieillissent, mais assurent constamment. Et Martin Jones aussi. Bon ok, ce n’est pas très vendeur comme nom dans un pool de hockey. Il n’y a pas si longtemps, il jouait le rôle de second violon, mais les temps ont changé. Il a été le troisième gardien le plus occupé de la LNH la saison dernière, ce qui lui a permis d’obtenir 35 victoires, mais très peu de blanchissage : seulement deux. Alors on repassera pour les points bonus.
Tuuka Rask
Là, c’est le temps de paniquer un peu si vous n’avez toujours pas de gardiens dans votre pool. Sautez sur Tuuka Rask avant qu’il ne soit trop tard. Les Bruins de Boston ne forment plus la même équipe avec un Zdeno Chara en fin de carrière et les Milan Lucic en moins, mais Rask sera constamment devant le filet. Huit blanchissages la saison dernière : deuxième meilleur résultat de la LNH. Il était le cinquième meilleur gardien pour un pool la saison dernière. Au huitième rang, vous faites un excellent choix.

Mentions d’honneur : Ben Bishop maintenant avec les puissants Stars de Dallas, Jonathan Quick, qui devrait faire un retour en force, Jake Allen, qui a la voie libre à St-Louis tout comme Andrei Vasilevski à Tampa Bay. En fin de pool : surprenez tous vos amis avec Scott Darling, qui comptera sur des meilleurs Hurricanes devant lui.

À lire demain: Ces défenseurs qui pourraient faire toute la différence dans votre pool.