Samuel Poulin a mieux fait que les étoiles européennes Vitalii Abramov et Filip Zadina lors de la dernière semaine, alors qu’il a marqué huit points en trois parties.

Une étoile pour Samuel Poulin

La recrue du Phœnix de Sherbrooke Samuel Poulin a connu une semaine remarquable grâce à sa récolte de huit points en trois parties. En fait, depuis le 12 décembre 2017, le deuxième choix au dernier repêchage a tout simplement été splendide.

Le titre de Joueur de la semaine Ultramar de la LHJMQ a été remis à Samuel Poulin grâce à ses trois buts et ses cinq mentions d’aide. Mercredi, Poulin a trouvé le fond du filet deux fois et a obtenu trois passes dans une victoire de 6-1 contre Chicoutimi, un record pour lui dans la LHJMQ.

Vendredi, le jeune de 16 ans a obtenu deux mentions d’aide dans la défaite de 4-3 du Phœnix à Boisbriand. Et lors de sa dernière partie de la semaine, Poulin a inscrit son 15e but de la saison et a obtenu la deuxième étoile du match alors que le Phœnix de Sherbrooke triomphait par la marque de 4-3 en prolongation contre les Olympiques de Gatineau.

« Je connais du succès dernièrement, mais si le Phœnix joue bien, c’est grâce à l’apport de tous les joueurs », a confié Poulin à la suite de la rencontre de mercredi.

Après une récolte de 17 points en 30 matchs au début de la saison, Poulin a ajouté 26 points à son dossier en seulement 23 parties. Il faut avouer que sa commotion cérébrale subie lors du tout premier match de la saison a ralenti son élan.

« Je joue avec confiance désormais, a avoué lundi Samuel Poulin après avoir appris la nouvelle. Au début de la saison, je me dépêchais à faire un jeu quand j’avais la rondelle. Je voyais les Xavier Simoneau, Alexis Lafrenière, Xavier Parent, Jakob Pelletier et les autres recrues obtenir plus de points que moi, mais ça ne me dérangeait pas tellement parce que j’avais beaucoup de chances de marquer malgré tout et j’estime que c’est plus significatif que les points empochés. Je joue maintenant avec mon frère Nicolas et Félix Robert puis on connait du succès. »

« Je suis vraiment content pour lui, a confié son entraîneur Stéphane Julien. Avec sa blessure au début de la saison, il semblait moins à l’aise et il se présentait toujours avec le sourire à l’aréna malgré tout. À 16 ans, il pouvait sentir une certaine pression, surtout en étant repêché au deuxième rang et en étant comparé à son père Patrick, qui a joué dans la LNH, ou son frère Nicolas. Il est l’exemple parfait chez nous : il s’alimente bien, il est intense à l’entraînement, il agit comme un vrai professionnel. Ce n’était qu’une question de temps dans son cas. »

Les autres joueurs considérés pour le titre de Joueur de la semaine Ultramar étaient l’attaquant Vitalii Abramov (Tigres de Victoriaville) et l’attaquant recrue Filip Zadina (Mooseheads de Halifax).

Abramov a inscrit six buts et une passe en deux matchs et Zadina a compté trois fois et a cumulé deux mentions d’aide en deux parties.

Luke Green sur la touche

Le défenseur Luke Green a subi une blessure à la cheville dimanche à Gatineau lors de la rencontre du Phœnix contre les Olympiques. Green a quitté la partie et n’est jamais revenu.

Le joueur de 19 ans pouvait tout de même appliquer un peu de poids sur sa jambe après la partie.

« Ce n’est pas majeur comme blessure. J’espère pouvoir compter sur lui dès le début des séries. Il rencontrera le médecin mardi et il ratera assurément les parties du week-end. Il en a pour au moins une semaine à guérir sa blessure », a mentionné lundi son entraîneur Stéphane Julien.

Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle à l’aube des séries pour le Phœnix, qui doit aussi se passer de Yaroslav Alexeyev, qui a subi une fracture du doigt. Sa présence est plus qu’incertaine afin d’amorcer les éliminatoires.

« Yaroslav va mieux, on évaluera son cas dans les prochains jours », résume Julien.