Lors de sa dernière visite, le Phoenix s’est incliné à Baie-Comeau par la marque de 3-2 en fusillade.

Une envolée à poursuivre

Le Phoenix espère poursuivre son envolée en visitant Baie-Comeau et Chicoutimi, samedi et dimanche, après avoir encaissé douze points sur une possibilité de 14 lors des sept derniers matchs. Une mission plus que possible puisque le Drakkar et les Saguenéens connaissent des moments plus difficiles.

Postés aux rangs 15 et 16, les deux prochains adversaires des Sherbrookois espèrent se sortir du trou alors que le Phoenix mise sur ce voyage pour se rapprocher de la tête.

Les hommes de Stéphane Julien se trouvent présentement au 9e rang et pourraient chauffer les équipes du top 4 à la fin du week-end.

Lors de sa dernière visite, le Phoenix s’est toutefois incliné à Baie-Comeau par la marque de 3-2 en fusillade.

« On avait tout de même connu un bon match en début de saison, mais on avait échappé la victoire. Parce que le Drakkar forme une équipe talentueuse malgré sa position au classement. Il ne faut pas le prendre à la légère. Les premières dix minutes de jeu seront importantes. La foule est très partisane. Après la première période, si notre club a une avance d’un but, on sera satisfaits et le pire sera passé. »

Même si le Drakkar forme la troisième pire offensive de la LHJMQ, Julien mise sur la discipline.

« C’est en étant indisciplinés que les gars pourraient donner encore plus de chance au Drakkar de gagner ce match », estime Julien.

Brendan Cregan sera le gardien partant et Evan Fitzpatrick prendra le relais dimanche à Chicoutimi.

Simon Lefebvre et Kolby Johnson regarderont la partie du haut des gradins et Bailey Peach effectuera un retour au jeu tout comme Connor Senken. Sept défenseurs seront donc en uniforme.

Kevin Gilbert a effectué le voyage, mais ratera probablement les parties du week-end.

« Le message lancé depuis deux semaines, c’est de profiter de ces parties pour gagner des points en étant constant dans nos performances. Olivier Galipeau est excellent à la ligne bleue et joue près de 35 minutes par match. C’est le Shea Weber des Sags », rappelle le pilote des Oiseaux.

Les frères Kevin et Kelly Klima seront également à surveiller dimanche.

« Si notre club est capable de les neutraliser, ce sera moins difficile », note Julien.