Georgia Bailey et Naomi Côté étaient les deux seules joueuses de Sherbrooke membres de l'Équipe Québec féminin, a participé à la 58e édition du tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Une défaite en finale, mais une victoire pour les filles

Même si elles ont subi la défaite par 4-0 contre le HK Pirati de Lettonie, les filles qui composaient l'Équipe Québec féminin ont l'impression que leur parcours à la 58e édition du tournoi international de hockey pee-wee de Québec fut un succès sur toute la ligne.
Malgré une défaite à leur premier match contre les Harfangs de Beauport, les filles dirigées par l'olympienne Caroline Ouellette se sont malgré tout frayées un chemin jusqu'en finale de la catégorie Inter B.
Tout un exploit pour cette formation uniquement féminine qui affrontait des garçons.
En finale, les Lettons ont rapidement pris les devants 2-0 en première période pour ne plus jamais regarder en arrière, malgré l'ardeur des filles, surtout en deuxième période.
« Je suis triste pour les filles. Ça aurait fait une histoire incroyable. [Même en retard 2-0,] je trouvais que le momentum était de notre côté [en fin de deuxième période]. J'avais hâte pour la troisième. Je pense que le match aurait pu tourner pour nous », a expliqué l'entraîneure-chef Caroline Ouellette.
Pas de doute, les filles ont été l'histoire à succès à Québec, depuis un peu plus d'une semaine.
Avec seulement trois entraînements communs avant le début de la compétition, les filles ont démontré qu'elles avaient leur place avec les garçons.
Sherbrooke avait deux représentantes au sein de cette équipe, Georgia Bailey et Naomi Côté, qui évoluent ensemble pour l'équipe des Harfangs pee-wee AA.
« Cette équipe était une sélection, alors on ne se connaissait pas vraiment, au début du tournoi, contrairement aux autres équipes. On a eu quelques entraînements, pour apprendre à jouer ensemble. Quand on a gagné contre une équipe de l'Australie, en match hors-concours, on a vu qu'on pouvait tenir notre bout », a dit Naomi Côté.
« Plus le tournoi progressait, plus on jouait avec confiance. On voyait qu'on patinait plus vite que les garçons, en général, alors le plan de match était de déborder leurs défenseurs par l'extérieur. Ça fonctionnait très souvent. »
Les filles ont remporté une première victoire, 3-0 contre Calgary, et la machine était partie. C'est la deuxième année que les filles participent au tournoi de Québec et ce match contre Calgary était leur première victoire.
L'équipe de Caroline Ouellette en a surpris plusieurs avec une victoire de 1-0 contre le Collège Français, avant de battre les Bruins juniors de Boston par 4-3 en tirs de barrage.
Les filles étaient alors le talk of the town à Québec.
« Même si on perdait 0-2 après une période en finale, on n'a pas lâché et on a eu de bonnes chances », a poursuivi Naomi.
« Je retiens que lorsque c'est difficile, il ne faut pas lâcher. »
« Ce fut vraiment un tournoi exceptionnel, avec beaucoup d'émotions », a pour sa part mentionné Georgia Bailey.
« Après le match contre Beauport, si on nous avait dit qu'on se rendrait en finale, je n'y aurais pas cru! Le match le plus émotif fut celui en demi-finale contre Boston. On gagnait 3-0 et ils ont créé l'égalité avec trois buts en troisième période. On a réussi à gagner en tirs de barrage, ce fut tout un match! »
« On réalise un peu ce qu'on a vécu au cours des derniers jours. On était la seule équipe de filles à ce tournoi, en catégorie Inter B en plus, ce qui est assez fort. »
« Ça fait juste prouver que les filles sont capables de jouer avec les garçons et qu'il ne faut jamais abandonner, toujours y croire. Quand on a un bon esprit d'équipe, qu'on a confiance en ses coéquipières et en soi, tout est possible. On a quand même gagné quatre matchs sur six! »
« Perdre en finale n'était pas le résultat qu'on voulait, mais se rendre là est déjà un exploit. Ce fut vraiment une belle expérience, je ne l'oublierai pas! »
Une expérience que, à coup sûr, plusieurs jeunes filles voudront vivre dans les années à venir.
« Encore [dimanche] dans les estrades, il y avait des jeunes filles qui jouent déjà au hockey ou qui vont vouloir commencer grâce à l'équipe d'étoiles et qui vont rêver de venir au Tournoi international pee-wee de Québec. » Avec le Soleil