Malgré la défaire de 4-1 contre les Voltigeurs, le Phoenix se souviendra longtemps de cette partie spéciale, mais gardera tout de même un goût amer.

Une défaite au goût amer

La scène était féerique. Deux rivaux s’affrontaient en plein centre-ville de Drummondville, sous les projecteurs de la patinoire extérieure Victor-Pépin devant plus de 4200 spectateurs. Malgré la défaite de 4-1 contre les Voltigeurs, le Phœnix se souviendra longtemps de cette partie spéciale, mais gardera tout de même un goût amer.

« J’ai l’impression que mes joueurs étaient plus des spectateurs que des acteurs dans cette partie, estime l’entraîneur des Oiseaux, Stéphane Julien. On attendait de voir ce qui allait se passer. On regardait davantage l’action au lieu de la créer. C’est ce qui a fait la différence. On n’a pas été proactifs. »

« On n’a pas gagné notre match de la Classique hivernale, mais on a tout de même profité de ce beau moment, admet Marek Zachar. On ne pensait pas au froid, seulement à notre partie. On se concentrait sur le hockey et de toute façon, on se sentait bien sur le banc et sur la glace. C’était amusant, mais on a tout de même échappé des points importants. »

Les éléments de distraction étaient tout de même nombreux.

« Le plus gros défi était d’oublier les distractions, confie Stéphane Julien. Les joueurs se souviendront bien sûr de cet événement, mais on garde un goût un peu amer. L’ambiance était remarquable et les Voltigeurs ont fait un excellent travail. On a adoré les installations. »

Le Veleno show se poursuit

Les locaux ont rapidement pris les devants dans la rencontre grâce à leur vedette Joe Veleno. Morgan Adams-Moisan a ensuite profité d’une passe de Veleno pour marquer au second vingt et Félix Robert a aussitôt répliqué pour le Phœnix.

Carl-Olivier Dignard a compté son premier but de la saison à un moment opportun pour ainsi offrir le but d’assurance aux siens en troisième période et Pavel Koltigyn a profité d’une cage déserte pour porter la marque à 4-1. Brendan Cregan a effectué 26 arrêts contre 23 pour Olivier Rodrigue des Voltigeurs.
« On a déjà hâte à demain pour affronter les Tigres de Victoriaville, a lancé Veleno. Tout allait bien pour mon équipe et moi. J’avais le goût de me pincer. »

« Ça nous ramène là où on a commencé : sur une patinoire extérieure, a avancé l’entraîneur des Voltigeurs, Dominique Ducharme. Nos unités spéciales devaient faire du bon travail et ce fut le cas. Joe patine bien et était agressif et confiant ce soir. Son niveau de compétition est élevé et il connaît du succès. »

Il s’agissait en effet d’une partie d’unités spéciales vendredi soir.

« Les deux buts accordés en désavantage numérique ont donné du momentum à Drummondville et on a dû jouer du hockey de rattrapage. On était encore dans le match à 2-1. Une erreur défensive a coûté cher, mais on n’a jamais eu le momentum. On doit se retourner de bord assez vite, parce qu’il y a déjà un autre match dimanche au Palais des sports contre les Olympiques de Gatineau et on doit passer à autre chose rapidement. »