Lionel Dion souhaite attirer une compétition internationale de snowkite sur le lac Memphrémagog au cours des prochaines années.

Une coupe du monde de snowkite à Magog?

La ville de Magog pourrait-elle accueillir une coupe du monde de snowkite, un sport qui se pratique sur de grandes étendues enneigées ou glacées comme le lac Memphrémagog en hiver? Le projet en est encore au stade embryonnaire, mais un passionné de ce sport, Lionel Dion, est déterminé à le mener à bien.

M. Dion pratique et enseigne une série de disciplines associées au cerf-volant de puissance, qui se démarque par sa largeur et sa maniabilité. Il a dans le passé participé à plusieurs compétitions de snowkite, aussi appelé ski cerf-volant, au Canada et ailleurs dans le monde.

Au cours des dernières semaines, ce résident de la région de Magog s’est rendu en Finlande afin de rencontrer des représentants de la World Ice and Snow Sailing Association (WISSA) pour leur proposer de tenir la coupe du monde de la discipline dans la région magogoise. Sa proposition aurait reçu un bon accueil.

Lionel Dion était prêt à s’atteler rapidement à la tâche avec pour objectif que l’édition 2019 se déroule à Magog. Mais on l’aurait invité à viser une année subséquente. « Il y aurait presque un engagement de pris envers une autre ville pour 2019 et peut-être même pour 2020. Je vise donc plus 2021, bien que l’année 2020 ne soit pas exclue », explique-t-il.

Preuve que le projet est sérieux, un représentant de la WISSA est attendu en sol magogois sous peu. Le vice-président de la WISSA, William Tuthill, s’efforcera de vérifier, au cours des prochains jours, si la région constitue un endroit intéressant pour tenir une édition de la coupe du monde de snowkite. Il devrait rencontrer des intervenants du milieu durant sa visite.

Selon les informations offertes par M. Dion, entre 150 et 200 compétiteurs prendraient part à la compétition, qui s’étalerait normalement sur plus de dix jours. Une cinquantaine d’entre eux participeraient au volet provincial de l’événement.

« J’ai l’impression que ça pourrait générer jusqu’à 300 séjours d’une nuit et plus dans les hôtels. Ce serait une bonne chose du point de vue économique parce que c’est assez tranquille dans la région magogoise en hiver. Ça aiderait le secteur à se positionner comme lieu de plein air de calibre international », affirme Lionel Dion.

Spectaculaire

Si le projet élaboré se concrétisait, des épreuves de kitewing et de planche à voile sur neige se tiendraient également dans le cadre de la compétition internationale.

« Le kitewing peut faire penser à un deltaplane qui permet de glisser sur une surface gelée au lieu de voler très haut dans les airs. Tous les sports qui seraient présentés sont très spectaculaires et écologiques. Ils attirent le public habituellement. »

Député d’Orford, Pierre Reid a été approché par M. Dion. Il juge la proposition de ce dernier intéressante. « Ça donnerait de la visibilité à Magog. Ça a du potentiel au plan touristique et, en plus, c’est le genre de compétition qui est spectaculaire », déclare-t-il.

Le promoteur prévoit rencontrer des intervenants du milieu ainsi que des représentants des organisations sportives de la région pendant les jours à venir pour leur offrir plus de détails concernant son projet. Une rencontre se tiendra en outre à la Microbrasserie La Memphré mercredi à compter de 16 h.