Même après 40 ans à chouchouter son club de golf Venise, Paul Brouillard ressent toujours le même plaisir à se retrouver sur le terrain chaque matin.

«Une barrière mentale bloque tout» - Paul Brouillard

Propriétaire et architecte de Venise, PAUL BROUILLARD, 94 ans, célèbre le samedi 5 août le 40e anniversaire du club Venise. Aura-t-il droit à un morceau de tarte aux pacanes? Peut-être!
Soupe, grill cheese et un morceau de gâteau chômeur était au menu du diner d'avant entrevue. À l'image des artistes, PAUL « réchauffe » un peu la salle. J'ai donc eu à l'écouter sur des sujets tels : le monde de l'automobile, la Floride, les fleurs, la machinerie du club, ses trappes de sable, les arbres, les sentiers, et quoi encore! Ah oui, les « félicitations » qui lui sont adressées des gens qu'il croise au chalet et sur le terrain.
L'entrée en matière, derrière nous, la décision du club Sherbrooke de refuser son plan de rénovation, il me l'a répété, s'est avérée le déclencheur de la création de Venise. Vous savez, et j'en suis persuadé, PAUL aurait opté pour s'acheter une terre et bâtir son propre terrain, même si le SCC avait dit oui à son plan.
Pourquoi? PAUL BROUILLARD est un gars de construction. Il n'a pas arrêté de bâtir durant 40 ans à Venise. Une piscine au chalet - une erreur m'a-t-il avoué - une galerie sur le 18e trou, une autre au 9e, deux p'tits salons, une boutique de golf à l'extérieur, un mini-chalet sur le Deauville, sans compter les rénovations sur le terrain, et j'en passe. Dans une autre vie, PAUL était un entrepreneur en construction!
Venise est-il à vendre?... et 40 ans plus tard, PAUL accepterait-il de reprendre à zéro la construction de Venise?
À la vue du visage de l'homme de 94 ans, j'ai pu sentir son désir de me répondre. Il l'a fait.
« Un jour, il le sera, l'an prochain ou plus tard, je ne le sais pas. Quand je vais être prêt à le faire, il y aura des acheteurs, et ça sera là même chose pour ma succession.
« J'ai encore l'énergie pour le faire. Ça va bien, le terrain est beau, les gens sont heureux, quoi demander de plus!
« Pourquoi, un jour je vends, et le lendemain je dis non? Je vais te le dire, il y a une barrière mentale qui bloque tout dans ma tête. Je ne suis pas capable de « sauter » par dessus.
« J'ai hâte au lever du soleil chaque matin pour me rendre sur le terrain. Je ne me vois vraiment pas à l'extérieur de Venise.. Si je vends, ça ne sera plus possible de le faire. Il est vrai que l'acheteur ne me mettra pas dehors comme ça, mais je ne me sentirai plus chez moi.
« Ma conjointe IRÈNE, une excellente golfeuse, me supporte dans tout ça. Fais ce que tu veux faire me dit-elle. Je sais que tu aimes le golf et ce plaisir de vouloir faire de ton terrain un succès. Je suis une personne chanceuse de l'avoir avec moi. »
« Une autre raison, pourquoi je tiens à demeurer présent et ne pas vendre. Brouillard Automobiles sur la rue King Ouest. Je l'ai eu durant 25 ans, secondé d'une bonne équipe, et il est disparu peu de temps après sa vente. Je ne veux pas que la même chose se produise avec le club de golf Venise. J'y ai mis trop d'énergie et de coeur durant 40 ans pour assister à sa mort ».
Revenant su les 40 ans de Venise, PAUL BROUILLARD avait ceci à dire.
« J'accepterais de recommencer à zéro. Au départ, ça devait être un p'tit neuf pour un groupe d'amis, mais ça n'a pas arrêté de grandir que le deuxième neuf n'a pas mis de temps à suivre. Repartir à neuf, ça se limiterait peut-être à 27 trous.
« Le travail, ça ne me fais pas peur tout en ayant un tas d'idées. Le support de bien des gens autour de moi, chacun y allant de ses conseils, ceci a pesé lourd. Et, vous savez, si le Deauville est là, il y a un peu de MARCEL DION là-dedans qui racontait ne pas avoir de place sur le Venise pour recevoir tout le monde!
« Aujourd'hui, j'en suis très fier et aussi fort heureux de laisser à une génération de golfeurs un 36 trous de golf permettant à tout le monde de s'amuser. Le produit est là et la possibilité de l'améliorer, ce que j'aime encore à faire ».
40 ans ne s'écoulent pas sans déceptions et surprises!
« La mort de mes amis JEAN BÉLIVEAU et PIERRE ROUX -  tous deux ont été présents à l'ouverture des neuf trous de Venise - a été un choc, tout comme JOE LEBLANC qui devait joindre le club à titre de pro. Le départ de MARCEL DION a aussi été un dur coup, surtout de la façon dont le tout s'est déroulé.
« Ensuite, l'incendie à ma maison et l'autre au chalet, ça n'a pas été facile.
« Par chance, il n'y a pas eu que des mauvais instants. Le Championnat amateur du Québec et les tournois des pros, les qualifications au golf canadien, le Canadien de Sherbrooke, les tournois du CHUS et les 12Heures, la Fondation Constance-Langlois et le tournoi PAUL BROUILLARD au profit de la Banque Alimentaire Memphrémagog.
« Venise a eu la chance d'avoir des ambassadeurs tels ROGER H. LEGAULT et JEAN-CLAUDE GAGNÉ pour véhiculer l'image du club au Québec, sans oublier notre professionnel MARCEL DION, un gars que plusieurs ont comparé à JOE LEBLANC, JACQUES HUOT, un gros travaillant et le p'tit capitaine GILLES LACHANCE. Plus près de moi, au club, je comptais sur GEORGE ZAOR à titre de directeur des opérations, un homme clé. À la retraite de GEORGE, mon fils MARIO, déjà directeur au chalet, a assuré la relève.
*****
Tout en parvenant a dompté ses démons de la Beauce et de faire un dépôt de 18 000 $ à la banque en raison de sa victoire, MARC-ÉTIENNE BUSSIÈRES a accumulé 200 points à l'Ordre du mérite Coors Light se rapprochant du même coup à 20 points du meneur, STÉPHANE DUBOIS. À mon avis, l'Ordre du mérite Coors Lite est à revoir. Une victoire à la division Internationale, ça mérite plus que 200 points. Et, Monsieur le commissaire JEAN TRUDEAU, le 25e  rang, ça ne mérite pas 119 points.
*****
BRENDAN SMITH de Dufferin Heights, le protégé de PIERRE LALLIER du programme Golf/Études de La Ruche, n'a pas quitté le club Eagle Creek sans faire de bruit au Championnat amateur du Québec. Au contraire, BRENDAN a joué une ronde finale parfaite de 64, soit huit oiselets, pour réaliser la meilleure ronde de toute la semaine. BRENDAN boucle ainsi le Championnat au 10e rang devant LOUIS-FRANÇOIS CHARPENTIER de Knowlton avec une 13e position... On retrouve le nom de JEFFREY LEBEAU de Milby au 35e rang... CHRISTOPHER VENDETTE de Summerlea, 15 ans, est le Champion amateur du Québec, une 5e victoire sur la scène provinciale et il rejoint sa collègue de Summerlea, CÉLESTE DAO, qui elle aussi détient les deux titres québécois, soit junior et amateur...
*****
LUC BERGERON du Golf des Écossais m'informe d'une journée démo de la compagnie Callaway qui aura lieu le vendredi 4 août entre 14 h et 18 h. Voilà donc une belle occasion pour les golfeurs de faire l'essai des nouveaux bois et fers Épic... MARC-OLIVIER CARON, étudiant en communications à l'Université Laval, effectue un travail colossal à la boutique du club de golf Coaticook. MARC-OLIVIER est fe fils du confrère CHRISTIAN CARON.