Un Xman version urbaine au centre-ville

Les amateurs de course à pied et de Xman pourront compter sur un nouveau défi cet automne en plein coeur du centre-ville de Sherbrooke. Les Productions Evenex inc. sont à organiser la première édition du Xman Race version urbaine, un concept qui serait unique au Canada.
« On est dans le développement de l'événement. On essaie de créer un projet de course urbaine à obstacles qui sortirait un peu des sentiers battus. On viendrait au centre-ville pour faire découvrir les aspects plus urbains de la course », explique d'entrée de jeu l'organisateur Nicolas Taillefer, aussi impliqué dans l'organisation du demi-marathon de Sherbrooke.
« C'est sûr qu'on utilisera le parc Jacques-Cartier, le lac des Nations et le Marché de la gare. Ensuite, on irait davantage vers le centre-ville et les sentiers de la gorge de la rivière Magog. Nous voulons faire découvrir une partie de la ville où on n'irait pas dans une course à pied régulière pour des raisons d'accessibilité et à cause de la circulation automobile. C'est assez complexe comme parcours et on y trouverait quand même un peu de dénivelés. »
La course compterait huit kilomètres et n'offrirait qu'un seul parcours parsemé d'une trentaine d'obstacles, contrairement à un événement comme le demi-marathon, qui propose plusieurs distances différentes.
Moins de boue
« Il n'y pas de courses à obstacles urbaines qui se passent entièrement en ville encore. Le classique, c'est de faire ça dans les stations de ski comme on fait dans le Xman à Orford et à Sutton et il y a beaucoup de boue. Là, il y aurait moins l'aspect boue, mais les obstacles urbains seraient super intéressants et ils ne sont pas exploités encore. Nous visons vraiment l'automne, mais s'il y a des difficultés, nous reporterons à 2015. Nous souhaitons en faire un événement récurrent. »
Parmi ces difficultés potentielles, celle de perturber la circulation pourrait être au coeur des débats. « Pour aller dans les sentiers de la gorge, on n'a pas le choix de fermer une rue majeure qui traverse la rue King et on pense à la Wellington », précise M. Taillefer.
Pour cette première année, 2000 participants seraient attendus. « Il y a de la demande. Ce sont des gens moins classiques, moins coureurs sur route. C'est un événement rassembleur. Les gens viennent en groupe, avec des amis pour s'aider à franchir les obstacles. »
Le Xman Race version urbaine a reçu une contribution de 12 000 $, hier, grâce au Fonds de développement récréotouristique de Destination Sherbrooke.