Le Phoenix amorcera son voyage en Abitibi en affrontant les Foreurs de Val-d’Or, jeudi soir.

Un voyage, deux défis différents

Le Phœnix est allé se geler le bout du nez en Abitibi en effectuant d’abord un arrêt à Val-d’Or. Arrivés mercredi en soirée après un entraînement à Blainville, les Sherbrookois affronteront d’abord les Foreurs, une équipe décimée, pour ensuite visiter les puissants Huskies à Rouyn-Noranda.

« Le congé de Noël a fait du bien, admet le capitaine Hugo Roy. Après dix jours de pause, on est tous revenus en forme et en santé. L’entraînement à Blainville a fait du bien. Ça élimine les calories de la dinde de Noël! Tout le monde avait hâte de retourner sur la glace. On sera prêts pour affronter les Foreurs. On a surtout apporté nos grosses bottes, parce qu’on annonce très très froid. Même si les Foreurs peuvent ressembler à une proie facile puisqu’ils liquident tout, on s’attend à un voyage difficile quand même. Ce n’est jamais évident, disputer deux matchs en deux soirs en Abitibi. »

Stéphane Julien semblait satisfait de l’effort déployé lors de l’entraînement matinal, mercredi.

« Les gars étaient très enthousiastes, souligne l’entraîneur-chef. On en a profité pour faire beaucoup de patin question de se délier les jambes et retrouver un certain tempo. On a l’habitude d’affronter deux grosses équipes en Abitibi et ce n’est pas parce que les Foreurs sont en mode vendeurs que ce sera plus facile pour autant. Il sera important de connaître un gros début de partie. »

Lors des dernières rencontres, le Phœnix jouait du bon hockey sans nécessairement collectionner les points. Les hommes de Stéphane Julien ont baissé pavillon à quatre reprises lors des cinq dernières parties.

« On livrait de belles performances, mais les résultats n’étaient pas là, note le pilote sherbrookois. Je veux voir mon équipe prendre les devants rapidement en jouant une très bonne première période. Je ne veux pas voir de hockey de rattrapage. Il faudra aller chercher le gros but dès le départ. Je veux que notre club soit plus affamé », confie l’entraîneur.

Green et Zachar absents

C’est sans Marek Zachar et Luke Green que le Phœnix disputera ses deux prochaines parties. Zachar se trouve présentement à Buffalo avec l’équipe de la République tchèque dans le cadre du Championnat mondial de hockey junior. Luke Green soigne encore sa blessure à l’épaule.

« Voir Marek porter le C sur son chandail à titre de capitaine sera profitable pour nous. Même dans notre vestiaire, il joue un rôle de leader. Il n’a peut-être pas de lettre sur son chandail avec nous, mais il est très respecté. Il est un gentleman, qui est toujours calme et qui prend parfois la parole au moment opportun », souligne Julien.

Tout indique qu’il a appris d’un bon capitaine, en Hugo Roy.

« Marek est un joueur capable d’être dominant et il démontre un bon leadership, explique Roy. On l’a reconnu rapidement à la télévision lors de sa victoire surprise contre les Russes lorsqu’il a débordé la défensive et qu’il a amassé une belle mention d’aide sur un but important. »

Pour sa part, Luke Green s’approche d’un retour au jeu après avoir subi une opération. Ce dernier n’a pas encore disputé de parties dans la LHJMQ cette saison.

« Il a participé à un premier entraînement avec contact. Sa forme physique est excellente. Les médecins sont très positifs. On espère le voir disputer un match dans une semaine ou deux. Ce sera un ajout important à la brigade défensive », estime Julien.

Rappelons que le nom de Luke Green, tout comme celui du gardien Evan Fitzpatrick, a été entendu dans quelques rumeurs de transactions.

« On est en plein dans la période des échanges. L’ambiance est bonne tout de même et personne ne s’en fait trop avec ça. On ne peut pas contrôler cet aspect, alors on profite du moment pendant que tout le monde est encore là, ensemble », note le capitaine Hugo Roy.

Evan Fitzpatrick sera devant la cage des Sherbrookois, jeudi soir.