Guy Vézina

Un Victor spécial au père du sport scolaire

L'activité physique comme moyen d'éducation. Cette bataille, Guy Vézina l'a livrée pendant toute sa carrière. Aujourd'hui âgé de 70 ans, le père du sport scolaire en région sera honoré lors du 33e Gala du Mérite sportif de l'Estrie.
Le 5 février à l'hôtel Delta, Guy Vézina deviendra le nouveau récipiendaire du Victor spécial remis à un bâtisseur du sport régional.
Guy Vézina aurait pu faire carrière dans le droit. Mais ce qui l'allumait, c'était plutôt l'éducation physique. Une passion née alors qu'il était chez les scouts. Voilà pourquoi il a occupé le tout premier poste d'enseignant en éducation physique au Collège du Mont-Sainte-Anne. Une expérience qu'il n'oubliera jamais.
« Ma plus grande fierté, c'est quand je rencontre mes anciens élèves et qu'ils me disent qu'ils effectuent encore beaucoup d'activités physiques. Le fait d'avoir créé une passion chez mes anciens élèves m'apporte beaucoup de satisfaction! » laisse-t-il entendre.
Un esprit sain dans un corps sain
Guy Vézina s'est impliqué longtemps à titre de directeur du sport étudiant dans les Cantons-de-l'Est ou en tant que bénévole pour le Conseil régional des loisirs de l'Estrie et le Conseil sport loisir de l'Estrie.
Depuis des lunes, il caresse le même rêve : celui de voir les jeunes investir au moins une heure par jour dans la pratique d'une activité physique.
« Je suis de ceux qui croient que le sport peut permettre aux jeunes de rester accrochés à l'école. Le but n'est pas de devenir le meilleur dans sa discipline, mais de devenir meilleur tout simplement. Je suis persuadé que si les écoles instaurent ce projet d'une heure d'activité physique par jour, les jeunes se sentiront beaucoup mieux physiquement et moralement. Ils obtiendraient plus de succès sur les bancs d'école, étant frais et dispos », souligne le récipiendaire du Victor spécial.
Faits d'armes
Guy Vézina en a fait du chemin en 70 ans. Impliqué dans le monde de la radio régionale, M. Vézina a multiplié les heures de bénévolat dans l'univers sportif allant jusqu'à remporter le prix Dollard-Morin décerné aux bénévoles d'exception.
Dans les années 60, il s'est même payé une expérience sportive au pôle Nord.
« J'ai fait beaucoup de ski de fond et j'y ai même bâti une école de ski de fond. Pendant deux ans, j'offrais des cours aux jeunes du pôle Nord. Deux filles ont d'ailleurs intégré l'équipe canadienne de ski de fond grâce à notre initiative! »
À la retraite depuis cinq ans, Guy Vézina ne s'attendait jamais à recevoir ce Victor spécial.
« Il y a tellement de gens qui le méritent. Mais ce prix, je le dois à tous mes collaborateurs! » affirme-t-il humblement.
En vitesse
Pas moins de 217 dossiers de candidature provenant de 25 municipalités ont été étudiés, et ce, dans une quarantaine de sports différents.
/////
Présidé par Andrée Bergeron, le comité de sélection est également soutenu par Émilie Roy du Conseil sport loisir de l'Estrie. Annie Perreault, Mélissa Raymond, France Bisson, Yvon Lachance, Claude Gauthier, François Jeanson et Sébastien Lajoie sont les autres membres du jury.
/////
Le gala du Mérite sportif de l'Estrie attirera 630 personnes le 5 février prochain. Cet événement est rendu possible grâce à la participation de nombreux organismes et partenaires, mais aussi grâce aux Caisses Desjardins. Voilà pourquoi officiellement, le prix remis à Guy Vézina se nomme le Victor spécial Desjardins.