Le jeu du quart-arrière Charles Aubry sera important pour les Gaiters.

Un troisième duel entre Acadia et Bishop’s

Les Gaiters de l’Université Bishop’s sont en préparation pour la finale de la conférence des Maritimes, samedi à Wolfville, en Nouvelle-Écosse. Même s’il s’agit de la première présence des Gaiters à une finale de conférence depuis 1994, Chérif Nicolas insiste pour préparer sa troupe comme si c’était une semaine comme les autres. Même si le match ne se déroulera pas à l’heure habituelle.

Bishop’s sera donc de retour à Acadia, là où elle a disputé son premier match dans les Maritimes, en 2017.

La tâche sera importante pour les Gaiters, qui affronteront une équipe invaincue (8-0), classée au cinquième rang du classement national du football universitaire USPORTS.

Gaiters et Axemen se sont affrontés à deux reprises, en 2019, des duels qui se sont chaque fois soldés en faveur d’Acadia. Lors de la première semaine du calendrier régulier, les Axemen l’ont emporté facilement par 53-13.

L’écart s’est considérablement rétréci lors du deuxième match; Acadia l’a toutefois emporté une fois de plus, par 24-12.

« Le premier match remonte à loin. Liam Kennedy était notre partant, mais on savait qu’on jouerait les deux quarts-arrière. C’est un match où on a vécu beaucoup de premières : une première fois à jouer notre système offensif et défensif, la première fois qu’on voyageait avec ce groupe-là, la première fois qu’on jouait tout court de la saison, car on n’avait pas eu de match préparatoire, alors qu’eux en avaient eu un. Notre équipe a démontré en fin de match qu’il y avait de l’espoir, qu’on ne s’embarquait pas dans une autre saison difficile », s’est remémoré Chérif Nicolas.

« Lors du deuxième match, notre défensive a gardé le fort, mais à l’attaque, on a manqué quelques gros jeux, en première demie, qui nous auraient donné l’initiative du match. On a marqué sur la dernière séquence à l’attaque. Le positif, c’est que ça a coupé de moitié par rapport au premier match. »

« C’est un gros défi, c’est une finale, ça se déroule chez eux. Par contre, c’est super excitant de voir tout l’enthousiasme de la communauté ici, l’enthousiasme des anciens. Il y a un gros buzz, c’est certain. »

« Pour nous, c’est un jeu à la fois, ça ne change pas, c’est ça notre recette. Même s’ils sont invaincus, on peut les battre lors d’un jeu. Et quand ce jeu-là est fini, on en commence un autre. »

Un match à 14 h, et non à 15 h

Cette finale du Loney bowl sera disputée à 14 h, heure des Maritimes, et non à 15 h comme c’est le cas habituellement. Ce qui signifie des ajustements à faire dans la journée de voyage des Gaiters.

Une situation qui est loin de réjouir Chérif Nicolas.

« Chaque fois qu’on joue dans les Maritimes, les matchs sont à 15 h. Ça fait trois ans que c’est comme ça. Sauf cette fois-ci. Cette semaine, on a essuyé un refus, malgré nos demandes.

« Puisqu’on voyage dans la même journée, ça implique qu’on doit amorcer nos préparatifs une heure plus tôt. Donc, les gars doivent arriver à Bishop’s à 6 h, et non à 7 h, ce qui suppose qu’ils vont se lever vers 5 h 15, 5 h 30. Est-ce qu’on utilise des techniques, des stratégies, du côté d’Acadia, pour mettre toutes les chances de leur côté? Je vais prendre ça comme une marque de respect. On doit les inquiéter. Je ne crois pas qu’ils s’attendent à un match facile », a dit l’entraîneur-chef

Une équipe en amélioration continue

Les Gaiters et leurs performances ont évolué tout au long de la saison.

« On a grandi en tant qu’équipe. Les gars ont adhéré à la culture et ils ont décidé de jouer ensemble, dans les différents systèmes. Ça fait une différence », a noté l’entraîneur-chef.

« Quand tu regardes les cinq dernières semaines, on a plus de constance au niveau de nos performances. Notre quart-arrière recrue (Charles Aubry), commence à comprendre les défensives des autres équipes de la conférence. Notre défensive commence à comprendre les stratégies adverses. Notre personnel d’entraîneur comprend davantage la conférence et tout ça donne des résultats positifs jusqu’à présent. »

À noter que le gagnant de ce duel de la coupe Loney accueillera la coupe Uteck face aux Champions du RSEQ. Les Carabins de l’Université de Montréal et le Rouge et Or de l’Université Laval s’affrontent cette fin de semaine pour la finale de la coupe Dunsmore.