Vincent Blanchette, un ancien joueur du Phœnix de Sherbrooke dans la LHJMQ, a terminé au 3e rang de la Coupe Canada Sani Marc dimanche.

Un tournoi mémorable pour Vincent Blanchette

Vincent Blanchette se rappellera longtemps de l’édition 2019 de la Coupe Canada Sani-Marc-Desjardins. Avec sa ronde de 60 de samedi, il a établi un nouveau record du parcours qui lui a permis, deux rondes plus tard, de boucler la compétition en troisième position, à égalité, avec un cumulatif de -22 (65, 60, 72 et 69).

« J’ai eu un bon week-end, dans l’ensemble; aujourd’hui (dimanche), les coups roulés ne voulaient pas tomber autant que vendredi. Mais dans l’ensemble, je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs. Si je regarde ma semaine au complet, je suis très satisfait », a dit le jeune homme de 26 ans originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, dont les parents résident à Sherbrooke.

« Ma ronde de 60, vendredi, c’était vraiment incroyable. Tout ce que je frappais se retrouvait près du fanion, et je convertissais toutes mes chances. La meilleure ronde à vie que j’avais disputée jusque-là, c’était un -8; là, avec un -12, c’est excellent! », a dit celui qui a fracassé le record de 63 du parcours.

« Cette journée de vendredi fut haute en émotions! J’ai donné des entrevues un peu partout, j’ai reçu plein de messages de félicitations. J’étais encore un peu sous le choc, samedi, alors de pouvoir jouer la normale et de limiter ça à un 72, c’est correct. »


« Cette journée de vendredi fut haute en émotions! J’ai donné des entrevues un peu partout, j’ai reçu plein de messages de félicitations. J’étais encore un peu sous le choc, samedi. »
Vincent Blanchette

Si les golfeurs doivent généralement gérer les moments plus difficiles et les rondes aux pointages plus élevées, c’est aussi vrai lorsque c’est le scénario contraire, dit Vincent Blanchette.

« Gérer le succès, avec des rondes comme ça, oui, ça s’apprend. C’est sûr que j’aurais aimé gagner le tournoi, mais je suis quand même satisfait. »

Blanchette mettra le cap vers Sept-Îles, dans une dizaine de jours, où il participera pour une deuxième fois à l’Invitation Sept-Îles, un tournoi du Circuit professionnel de la côte est. Il s’agit d’un tournoi par équipe de deux.

L’an passé, Blanchette et son partenaire James Collin Davis s’étaient classés au troisième rang sur les huit équipes inscrites.

Début septembre, il sera au Club de golf Elmridge pour le Mackenzie Tour, le circuit canadien de la PGA Tour. Marc-Étienne Bussières sera aussi présent à cet événement.

« L’objectif est toujours de gagner. Mais un top 10 serait très bien aussi! Maintenant, les projecteurs seront sur moi, j’ai mis mon nom sur la map. Je veux maintenant confirmer mon statut en livrant des solides performances », a-t-il indiqué.

Parmi les autres résultats des golfeurs de la région, notons la 38e position à égalité pour Marc-Étienne Bussières (Longchamp), avec un cumulatif de 279 (68-70-69-72 et -9), la 72e place de Jeffrey Lebeau (cumulatif de 291, 70, 71, 72 et 78, +3). Jérôme Blais (75, 75 et +6) n’a pas participé aux rondes de la fin de semaine.

Banks l’emporte

Le Néo-Écossais Eric Banks est devenu le champion 2019 de la Coupe Canada Sani Marc en vertu d’un pointage de 264, soit 24 coups sous la normale.

Devant la plus grosse foule depuis que le tournoi se tient au club de golf de Victoriaville, les joueurs ont donné tout un spectacle et le tableau des meneurs changeait continuellement, jusqu’à ce que Banks y aille d’un aigle au 12e trou, ce qui lui donnait une priorité de quatre coups à ce moment.

Un peu plus loin sur le terrain, Russell Budd faisait des étincelles avec une ronde de 67, ce qui l’amenait à un cumulatif de 23 sous le par, et à un coup de la tête.

« Je viens de remporter la plus grosse victoire de ma carrière, a mentionné Banks, 25 ans, qui a aligné des rondes de 63, 67, 66 et 68. C’est vraiment incroyable de jouer devant une telle foule. J’ai eu un départ un peu difficile puis, après avoir réussi un oiselet un peu chanceux au cinquième trou, j’ai repris mon plan de match qui était de garder le focus sur chaque coup. »

Son oiselet au 12e trou lui a donné le momentum qu’il fallait.

« Avec une avance de quatre coups, même si je savais que rien n’était gagné d’avance, je me sentais plus confortable, a admis le golfeur de Truro. Mon jeu était de viser les centres des verts sur les normales-3. J’ai été un peu plus agressif avec mes coups de départ sur les normales-4. »

La victoire était aussi un peu spéciale pour Banks qui a déjà subi deux opérations à cœur ouvert, une en 2012 et une autre en 2016.

« Je suis parfaitement remis, je peux faire tout ce que je veux comme exercices physiques. J’avais un genre de trou entre les deux oreillettes du cœur et les chirurgies ont réglé le tout. »

Au niveau des amateurs, Étienne Papineau (Pinegrove) est le nouveau détenteur du trophée Subway remis au champion de la catégorie grâce à un cumulatif de 270, 18 sous la normale.

« Je suis très content, je viens de prouver que je suis capable de jouer avec les meilleurs professionnels du pays, a affirmé Papineau. Aujourd’hui, c’était ma meilleure journée de frappe, mon jeu avec les longs fers était impeccable. Ce fut une vraie belle semaine. » Avec La presse canadienne