Cédric Simard s’est surpris lui-même en obtenant le 10e meilleur temps du triathlon des Jeux du Québec.

Un top 10 qui fait plaisir

Le triathlonien Cédric Simard ne visait pas plus que le top 20 pour l’épreuve individuelle avec sillonage dimanche, lors des Jeux du Québec 2018. Même avec des conditions difficiles et des jambes molles la veille, le jeune de 14 ans en surprend plusieurs et enregistre ses meilleurs temps de la saison. Il termine dixième, sur 43 coureurs.

« J’étais stressé vendredi, on a fait une activation et je ne sentais pas bien mes jambes. Je ne pensais pas que j’allais finir dixième, sérieusement », explique Cédric Simard, qui participe à ses premiers Jeux du Québec cette année.

Très heureux de lui, Simard s’est même rapproché du temps de plusieurs adversaires qui possèdent une grande avance sur lui d’habitude, lui qui compare sa course de dimanche avec les compétitions du circuit provincial. Il a terminé avec un chrono de 33 min 16 s, à seulement deux minutes du plus rapide coureur. 

L’athlète qui évolue dans la catégorie U15 devait même travailler avec une difficulté supplémentaire le matin de sa compétition : les conditions météorologiques pluvieuses qui n’étaient pas évidentes. « Les routes étaient glissantes et c’était dangereux. On négociait les virages lentement pour ne pas tomber, mais il y avait plusieurs chutes », explique-t-il.

Pendant sa saison sur le circuit provincial en triathlon, Simard avait participé à la compétition de Magog, qui présentait des conditions pluvieuses similaires, et il n’avait pas obtenu un bon résultat. Ce qui le rend encore plus fier de sa performance de dimanche, à Thetford Mines. 

Lundi, Simard prendra part à l’épreuve du contre-la-montre. « Dimanche, il y avait du sillonage au vélo, et je me demande ce que ça va être sans sillonage, ça va être plus difficile », ajoute l’athlète. Cependant, son premier résultat le laisse confiant pour la suite des choses.

L’équipe estrienne de baseball n’a peut-être pas remporté un match, mais elle a montré beaucoup de caractère tout au long de sa présence au tournoi des Jeux du Québec de Thetford Mines.

La force d’une équipe

L’équipe de baseball mixte a terminé son expérience aux Jeux du Québec2018 la tête haute. Même si elle ne ramène pas de médaille, la force de son esprit d’équipe et de son caractère de battant laisseront assurément une marque à Thetford Mines. 

L’équipe de baseball estrienne avait deux objectifs: se classer pour les quarts de finale et prouver que les joueurs sont combatifs. Même si son aventure a pris fin dimanche après une troisième défaite, l’équipe peut dire mission accomplie pour le reste.

«On ne s’est pas rendu en quarts de finale, mais on a montré du caractère et on a su revenir de loin», explique Étienne Dupont, lanceur et receveur pour l’équipe. 

En effet, les joueurs ont su faire trois grandes remontées lors de leurs parties. Dimanche, l’équipe estrienne a commencé son dernier match avec un recul de 10-0 contre les Laurentides, mais elle s’est finalement inclinée 15-14. 

«On perdait avec de gros écarts et on a su reprendre le moral et remonter la pente, ajoute Dupont. C’est sûr que tout le monde va se souvenir de l’Estrie, on voulait marquer Thetford Mines.»

Les bénévoles et les spectateurs qui ont vu les jeunes en action s’entendent pour dire qu’ils sont soudés, et qu’il s’agit de leur plus grande force.

«La leçon que les jeunes retiennent de ça c’est qu’on est revenus de l’arrière. Ça demande beaucoup de caractère et c’est là qu’on voit ce qu’ils ont dans le ventre. Ils n’ont jamais abandonné et c’est ce qui va les faire grandir en tant qu’athlètes», explique l’entraineur de l’équipe Marc Sauriol.

Le défi s’avérait relevé pour la région de l’Estrie en baseball, ou il y a peu de jeunes de cet âge qui pratiquent ce sport.

«C’est sûr qu’on a le goût amer de la défaite, mais on a tout donné jusqu’à la fin et on a bien fait», termine Étienne Dupont.