C’est au tour du Centre sportif Yvon-Lamarche de l’Université de Sherbrooke de proposer un plan de réouverture graduelle de ses installations sportives pour les membres et la communauté étudiante.
C’est au tour du Centre sportif Yvon-Lamarche de l’Université de Sherbrooke de proposer un plan de réouverture graduelle de ses installations sportives pour les membres et la communauté étudiante.

Un retour en deux étapes au Centre sportif Yvon-Lamarche

C’est au tour du Centre sportif Yvon-Lamarche de l’Université de Sherbrooke de proposer un plan de réouverture graduelle de ses installations sportives pour les membres et la communauté étudiante.

L’ouverture d’une partie des installations sportives s’effectuera en deux étapes distinctes, et ce, dans le respect des différentes mesures sanitaires.

À partir du 30 juin, les membres auront accès à la salle d’entraînement du lundi au vendredi entre 7 h et 14 h inclusivement. Pour le moment, la clientèle non membre n’est pas autorisée à fréquenter le Centre sportif.

Des consignes sanitaires spécifiques sont d’ailleurs mises en place pour assurer la sécurité de la clientèle de la salle d’entraînement, dont l’indisponibilité de certains appareils de musculation pour respecter les deux mètres entre les usagers.

Une trajectoire ainsi qu’un nettoyage des appareils après chaque utilisation figurent, entre autres, parmi les mesures sanitaires du Centre sportif Yvon-Lamarche.

Le bassin principal du complexe aquatique ouvrira, quant à lui, le 1er juillet prochain, et les heures d’ouverture varieront selon le jour de la semaine. Elle sera ouverte de 7 h 30 à 13 h le lundi, le mercredi et le vendredi, et de 10 h 30 à 13 h le mardi et le jeudi.

Pour l’utilisation de la piscine, d’autres mesures sanitaires sont instaurées comme la douche obligatoire au savon avant d’entrer dans l’eau. Excluant les vestes de sauvetage et les ceintures d’aquajogging, aucun matériel ne pourra être prêté.

À noter que seule la natation en longueur est présentement permise; les bains familiaux ne sont pas offerts à la clientèle du Centre sportif de l’Université de Sherbrooke.

Les deux vestiaires principaux seront accessibles au public, sauf le vestiaire universel. L’utilisation est toutefois limitée à son minimum en raison de la capacité d’accueil réduite.

Les autres plateaux sportifs demeurent fermés pour le moment. Tout comme la piste extérieure de l’Université de Sherbrooke, ils seront réservés aux entraînements supervisés et autorisés par la direction jusqu’à nouvel ordre.

Seule la piste du stade intérieur demeure fermée au public, pour quelques mois encore, en raison de travaux de réfection majeurs.

Dans le but de respecter une capacité d’accueil réduite à la salle d’entraînement et la piscine, les membres devront préalablement réserver une plage horaire de fréquentation sur la plateforme Sport-Plus. Les réservations seront d’ailleurs vérifiées sur place.

Les informations concernant l’utilisation de la plateforme sont disponibles sur le site internet du Centre sportif Yvon-Lamarche de l’Université de Sherbrooke.

Le déconfinement se poursuit à Sherbrooke

Depuis le 22 juin, les membres du Centre de l’activité de Sherbrooke (CAP) du Cégep de Sherbrooke ont accès à la salle d’entraînement. À compter de ce jeudi, la prise de rendez-vous obligatoire n’est plus nécessaire. Cependant, elle pourrait être appliquée à nouveau si le personnel constate un relâchement.

La Ville de Sherbrooke procède de son côté à l’ouverture des plateaux extérieurs de loisirs et de sports. Les terrains de baseball, de soccer ou encore les jeux de fers ou de pétanque sont maintenant accessibles aux citoyens, aux organismes et aux associations sportives.

Les kiosques situés dans les parcs sont également disponibles pour les activités, ajoute-t-on dans un communiqué de presse.

Les plateaux extérieurs peuvent être réservés via la centrale des réservations. La Ville de Sherbrooke ajoute cependant que ces personnes pourront en profiter seulement à partir de lundi prochain. Les consignes gouvernementales demeurent en vigueur concernant l’utilisation des infrastructures extérieures.