Le directeur général du Phœnix de Sherbrooke, Jocelyn Thibault, multiplie les discussions avec ses homologues de la LHJMQ.

Un repêchage « excitant »

Shawinigan — Contrairement aux derniers encans de la LHJMQ, le repêchage 2018 pourrait surprendre bien des experts. Avec l’ajout du Canado-Suisse Théo Rochette et le mince écart entre Hendrix Lapierre, William Villeneuve et Patrick Guay, vus comme les trois premiers choix de samedi à Shawinigan, tout peut survenir.

Jérémy Poirier et Mavrick Bourque ne se retrouvent pas très loin derrière. Si tout le monde envoyait Bourque à Sherbrooke puisque le Phœnix détient le 5e choix de la séance, bien malin est celui qui devinera maintenant l’identité du prochain Phœnix repêché en première ronde.

« Ce sera excitant, admet le directeur général Jocelyn Thibault. Surtout parce que présentement on ne sait pas qui sera disponible au moment de monter sur la scène. Je pense à ça depuis des semaines et chaque jour : je tente de simuler le repêchage et je ne suis toujours pas certain. On devra improviser, mais c’est évident qu’il nous restera un joueur élite lorsque ce sera notre tour. »

En effet, il n’y a pas d’Alexis Lafrenière, Benoit-Olivier Groulx ou de Joe Veleno, mais le top 6 des espoirs disponibles est alléchant.

À quelques heures du début du repêchage, il semblerait que le Phœnix refusera de reculer de rang de sélection. Le prix à payer afin de grimper d’un échelon ou deux pourrait être exorbitant. Si la tendance se maintient, Jocelyn Thibault conservera son 5e choix au total.

« Ça me prendrait une offre incroyable qui me scierait les jambes afin de reculer. Pour être franc, plusieurs ont de l’intérêt pour notre choix de première ronde. Mais je ne pense pas faire de coup d’éclat : je veux ajouter un joueur de franchise au sein de l’équipe et j’ai ma chance de le faire samedi matin », prétend Thibault.

Rochette dans la mire?
La grande question du repêchage 2018 est la suivante : qui osera tenter sa chance avec Théo Rochette, qui a fait connaître tout récemment son intérêt de quitter l’Europe afin de poursuivre son développement dans la LHJMQ.

Peu connu, l’attaquant a mêlé les cartes des directeurs généraux cette semaine. Ces derniers risqueront-ils d’ignorer un joueur d’impact mieux connu en utilisant l’un des premiers choix au repêchage pour obtenir Rochette? Les rumeurs indiquent que Thibault n’hésiterait pas une seule seconde.

« On le connaît bien. On connaît mieux les autres qui évoluaient dans la LHMAAA, mais on a fait nos devoirs en ce qui concerne Théo Rochette. On le rencontre une dernière fois vendredi. On est contents qu’il soit admissible au repêchage », s’est limité à dire Thibault, sans vouloir dévoiler son jeu aux autres organisations.

Un début de repêchage tranquille
Le Phœnix verra moins d’action que lors des derniers encans. En ayant seulement un choix de première ronde, un choix de troisième et un choix de quatrième tour lors des sept premières rondes, ça s’annonce tranquille à la table des Sherbrookois.

« Je ne suis plus à la recherche de choix au repêchage. J’en ai assez pour l’instant. Ça peut toutefois changer. Mais ce n’est pas une priorité. Nos joueurs auront de plus grandes responsabilités et je suis à l’aise avec ce que j’ai sous la main lors des prochains repêchages. On voulait de la profondeur, mais cette fois on recherche la qualité et non pas la quantité », résume le DG des Oiseaux.

St-Laurent à Sherbrooke
La Tribune a appris que la transaction entre le Phœnix et le Drakkar en ce qui concerne Yaroslav Alexeyev et le jeune Édouard St-Laurent est conclue. En plus du Russe, Sherbrooke enverra un choix de troisième ronde en 2019 au Drakkar en retour de l’attaquant repêché en première ronde en 2016.

Or, Jocelyn Thibault nie les informations et refuse de commenter les informations obtenues en exclusivité.

Avec Alex-Olivier Voyer, St-Laurent et deux nouveaux attaquants européens, le Phœnix espère combler le départ des trois attaquants de 20 ans Mathieu Olivier, Hugo Roy et Nicolas Poulin ainsi que de Marek Zachar et Alexeyev. « On ne sait pas encore si notre 5e choix sera un attaquant ou un défenseur, mais notre top 6 à l’attaque sera pas mal complet. J’ai hâte de voir ce qui se passera en première ronde. Ça va être malade et en plus, il reste moins de deux jours avant le repêchage. On a hâte! » conclut Jocelyn Thibault.