Guillaume Bourdeau, Tamara Douesnard, Pascal Lévesque, Kim Méthot, André Cyr et Yan Gagnon-Morency formaient cette équipe de joyeux lurons, une parmi tant d'autres au Relais du lac Memphrémagog.

Un relais qui passera à l'histoire

Une chaleur torride, des coureurs sortis tout droit de l'enfer et une cagnotte qui brûle un record. La 11e édition du Relais du lac Memphrémagog passera à l'histoire pour plusieurs raisons.
À la ligne d'arrivée située à l'école secondaire la Ruche, la chaleur accablante était le sujet de discussion numéro un des coureurs et coureuses qui n'avaient jamais été confrontés à une telle canicule en septembre.
Malgré tout, seulement deux équipes sur les 189 qui ont pris le départ le matin n'ont pas été en mesure de compléter les 123 kilomètres du relais. « Les coureurs avaient bien les traits un peu plus tirés qu'à l'habitude, mais sans plus. On avait parlé aux coureurs le matin et on avait insisté sur les précautions à prendre. Mais honnêtement, je vais vous dire que les coureurs du relais ont toujours été des gars et des filles responsables. Ils l'ont prouvé une fois de plus en levant le pied. La chasse aux records, ce n'était pas pour cette année. On vient de voir quelque 1200 coureurs déterminés, tenaces et courageux. Ils avaient l'impression de courir dans un sauna », a commenté le maître d'oeuvre du relais Christian Vachon.
C'est donc sans surprise que les chronos enregistrés cette année étaient beaucoup plus lents qu'en 2016 quand l'équipe Le coureur avait été la plus rapide avec un temps de 7 h 40 m 51 s. Au total, cinq équipes avaient touché l'arrivée en moins de neuf heures. Cette année, l'équipe Les coureurs de fond 2017 a été la seule à négocier le parcours en moins de neuf heures avec un temps de 8 h 33 m 32 s. Michael Côté, Danny Côté, Stéphane Hamel, Mathieu Lajoie, Maxime Lajoie et Patrick Mimeault portaient les couleurs des Coureurs de fond 2017.
Le deuxième meilleur temps (9 h 2 m 54 s) appartient à Sports Experts de Sherbrooke avec Vincent Vallières, Nolan Chabot, Yanick Blouin, Simon Mailhot, Jean-Nicolas Dion et Alexandre Forest comme membres de l'équipe.
330 000 $ pour la FCV
Il n'y a pas que sur le parcours que les participants se sont surpassés. En laissant 330 000 $ dans la cagnotte de la Fondation Christian Vachon (FCV), ceux-ci ont atteint un nouveau sommet à ce chapitre. Christian Vachon explique. « Il y a deux ans, on avait aussi récolté 330 000 $ pour la fondation, mais j'avais contribué moi-même pour 60 000 $ en faisant le tour du lac en solo. Cette année, ce sont les coureurs et les coureuses seuls qui viennent d'ajouter cette somme dans la caisse de la fondation. Les gens sont vraiment sensibilisés par la persévérance scolaire. Ils croient à notre cause et sont de plus en plus généreux. Je ne les remercierai jamais assez. »
Cette longue journée s'est terminée par la remise de trois prix, dont le prix Mérédith Lavoie, l'ultime reconnaissance du Relais. Remis à une équipe qui fait preuve d'humilité, de compassion, de persévérance et qui rayonne sur le parcours, ce prix a été décerné à RPM au ralenti composé de Christian Boily, Amélie Demers, Dany Blouin, Charles Laprise, Patrick Leblanc et Dominic Gallant.