Le gardien des Tigres James Povall a obtenu la troisième étoile après avoir repoussé 28 des 30 tirs de l'Armada.

Un précieux point pour l'équipe B des Tigres

Malgré un alignement amputé par les blessures, les Tigres de Victoriaville ont disputé un fort match, mercredi soir à Blainville-Boisbriand et ont soutiré un précieux point face à l'Armada, s'inclinant 2-1 en prolongation.
« À Mise au jeu, notre cote aurait été pas mal élevée. On ne donnait pas cher de notre peau. Malgré tout, nous avons joué un très bon match dans notre identité. C'est cliché, mais je suis très fier de la façon dont notre groupe s'est présenté encore une fois aujourd'hui », analyse l'entraîneur-chef des Félins, Louis Robitaille.
Après une première moitié de rencontre sans histoire, James Phelan a donné les devants aux Victoriavillois. Cette priorité n'a toutefois pas tenu bien longtemps. Cinq minutes plus tard, Alexandre Alain a ramené tout le monde à la case départ sur un filet inscrit en supériorité numérique.
Si les Tigres étaient privés de cinq de leurs neuf meilleurs attaquants, l'Armada, elle, comptait sur la plupart de ses éléments, dont Alex Barré-Boulet, récemment acquis à fort prix des Voltigeurs de Drummondville. C'est d'ailleurs lui qui a tranché le débat en inscrivant son 19e filet de la saison en prolongation.
Les Félins devraient toujours être privés de plusieurs éléments, vendredi, alors qu'ils recevront la visite de leurs éternels rivaux, les Voltigeurs de Drummondville. Maxime Comtois et Félix Lauzon semblent être les plus près d'un retour au jeu.
Les Voltigeurs écrasés
De leur côté, les Voltigeurs de Drummondville ont connu une deuxième moitié de partie pour le moins difficile face aux Cataractes de Shawinigan, cédant huit fois en 26 minutes, en route vers un cuisant revers de 8-1.
Les hommes de Dominique Ducharme semblaient pourtant avoir les choses en main, se permettant même de prendre les devants à la 29e minute grâce au deuxième de Robert Lynch. Ce but a semblé fouetter les visiteurs, qui ont répliqué avec cinq buts en 5 h 34 afin de mettre le match hors de portée des jeunes drummondvillois.
Les Cats ont continué de mettre de la pression sur leurs adversaires en troisième, marquant à trois autres reprises afin d'ajouter l'insulte à l'injure. Alexis D'Aoust et Brandon Gignac ont été les meilleurs, combinant leurs efforts pour neuf points.
Le gardien Olivier Rodrigue a été retiré de la rencontre en début de troisième période après avoir accordé six buts sur seulement 24 lancers. La troisième étoile de la dernière semaine dans la LHJMQ en a vu de toutes les couleurs avant d'être remplacée par Émilien Boily qui a cédé deux fois sur 15 tirs.
Maxime Comtois glisse, mais garde la tête haute
Maxime Comtois a glissé du 8e au 15e rang du classement des espoirs nord-américains en vue du repêchage de la Ligue nationale de hockey qui aura lieu cet été à Chicago. Malgré ce recul, il demeure le deuxième meilleur espoir de la LHJMQ, le plus haut Québécois sur la liste.
« Juste le fait d'être sur cette liste c'est beaucoup pour moi. Je ne suis pas nécessairement déçu d'avoir glissé, je n'y accorde pas trop d'importance. Mon but est de jouer dans la LNH, peu importe le rang auquel je serai sélectionné », affirme le patineur de 17 ans originaire de Longueuil en Montérégie.
La baisse de rendement du colosse de 6' 2'', 200 livres n'est pas étrangère à son recul vers la fin de la première ronde. Après s'être battu avec Pascal Laberge toute la saison 2015-2016 pour le championnat des marqueurs des Tigres de Victoriaville, Comtois est présentement sixième. En 42 rencontres depuis le début de la campagne, il n'a amassé que 30 points, et n'a inscrit que 13 buts. Il devra connaître toute une fin de saison s'il veut égaler les 60 points inscrits à 16 ans.
Comtois n'est pas la seul à connaître des problèmes offensivement cette année. Son coéquipier Pascal Laberge a également du mal à noircir la feuille de pointage. Il faut dire que les Félins ont changé d'entraîneur et de système de jeu au cours de la saison morte.
« Si je ne fais pas autant de points cette année, c'est en partie parce que je manque beaucoup de chance. Il faut dire aussi que je suis plus conscient défensivement, je me suis grandement amélioré sur cette facette de mon jeu. Pour jouer dans la LNH, il faut être capable de remplir n'importe quel rôle. Je me considère plus complet », dit-il.
Blessé au bas du corps, Comtois a raté un troisième match consécutif, mercredi. Il souhaite non seulement être de retour en santé pour les séries éliminatoires, mais également que l'infirmerie se désengorge.
« Je suis confiant que nous avons l'équipe pour aller loin si tout le monde revient en forme. Nous n'avons pas été chanceux avec les blessures cette année », commente-t-il.