Entouré de Steve Lussier, maire de la Ville de Sherbrooke, et de Vincent Boutin, président du comité du sport et du plein air, le nageur Xavier Desharnais a été invité à signer le livre d’or à l’hôtel de ville jeudi soir.

Un hommage sous le signe de l’humilité

Xavier Desharnais l’admet candidement : le nageur a toujours eu la ville de Sherbrooke tatouée sur le cœur. Jeudi, c’était le retour du balancier. Après avoir représenté sa ville durant toutes ces années sur la scène internationale, Xavier Desharnais a été honoré par la Ville de Sherbrooke, qui a rendu hommage à l’ancien champion de la Traversée internationale du Lac-Saint-Jean en lui permettant de signer le livre d’or.

Un an après la retraite du nageur, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, tenait à rappeler l’impact du nageur devant parents, amis, élus et journalistes.

« Xavier est un homme inspirant pour des milliers de personnes, pas seulement à Sherbrooke, mais partout au Québec. Il a su conjuguer études et sports, ce qui demande une persévérance incroyable. Tu offres des conférences et j’espère que tu continueras pendant de nombreuses années à le faire pour partager ton expérience et permettre aux gens d’aller encore plus loin. »

En plus de s’être surpassé à la Traversée internationale du lac Memphrémagog, Xavier Desharnais a connu une carrière universitaire fructueuse. 

« Je reçois cet honneur avec beaucoup d’humilité, c’est quelque chose qui me touche beaucoup. Je suis tellement attaché à la ville de Sherbrooke. Même que lorsque j’habitais Montréal, je continuais d’étudier au cégep de Sherbrooke en faisant la route chaque jour ou presque. J’ai toujours senti la population sherbrookoise derrière moi », indique celui qui, ironiquement, s’était vu refuser la remise de son écusson marron à sa première tentative lors des cours de natation.

Xavier Desharnais a également tenu à remercier ses entraîneurs, les journalistes et sa famille.

« Mes parents ont probablement une horloge biologique dont le réveil est programmé à 5 h du matin tellement qu’ils devaient se lever tôt, souvent, pour aller me mener à mes cours », lance-t-il en riant.

Xavier Desharnais souhaite désormais ramener la nage en région, au lac Memphrémagog et aux petits lacs de la région, tout en agissant à titre de coordonnateur du volet nage en eau libre pour la Fédération de natation au Québec.

Après avoir complété sa maîtrise en kinésiologie, il souhaite maintenant étudier en médecine.

« J’ai visité 40 pays, j’ai rencontré des gens extraordinaires. Je suis fier de ma carrière », a confié Xavier Desharnais. 

Son père Jean Desharnais tenait également à remercier les commanditaires :

« Les athlètes connaissent bien souvent des difficultés financières durant leur carrière. Ça coûte cher. J’en sais quelque chose. L’aide des commanditaires a été primordiale dans la carrière de Xavier. »